Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Je voudrais à travers ce papier faire la remarque suivante au Sieur OUSMANE AHMAT KOSSEI sur sa première parution.

 

En effet , Mr KOSSEI s'est évertué à nous présenter d'une manière élogieuse son cousin de DG en voulant nous faire croire que ce dernier est un bon grain de l'intelligentsia des cadres formés par la prestigieuse ENAM qui de passage il l'a qualifiée d'Ecole Nationale des Anes et des Mulets alors que son protégé de cousin de DG Police Nationale fruit de l'accident de l'histoire monté de toutes pièces est de la promotion 2003 2005 donc le plus gros âne tout au plus mulet de cette promotion n'est autre que Mr BACHAR ALI SOULEYMAN au vu des notes qu'il a recueillies durant les deux ans à  l'ENAM et la façon avec laquelle il est rentré dans cette école qui a formé des cadres valeureux et intègres .

 

En effet,  pour entrer dans cette école un nombre des conditions doivent être réunies et qui sont entre autres.

1 Candidats externes être âgé de moins de trente ans et avoir un baccalauréat toutes séries confondues

2  candidats internes être fonctionnaire de catégorie B3 et avoir une ancienneté 'au moins trois dans la catégorie.

 

Au regard de tout ce que nous avons énuméré,  ton protégé de cousin n'en remplit aucune,

Je vous mets au défi de me prouver le contraire.

 

Quant à vous cher sieur Ousmane Ahmat Kossei,  fameux major de l'Institut d'assurance du quartier Briqueterie de Yaoundé,  sachez que le but premier d'un institut est la recherche du lucre raison pour laquelle vous avez été désigné major de cette  promotion c'est tout simplement une manière d'appâter d'autres tchadiens à travers vous.

 

Car nous savons comment sont délivrés les diplômes dans les instituts à Yaoundé c'est généralement des diplômes délivrés a la demande de l'intéressé. Je vous conseille au lieu de nous étaler votre CV vous ferez mieux laisser les autres parler à votre place humilité oblige.

 

De passage vous voulez d'une manière polie,  faire la comparaison entre un grand intellectuel en l'occurrence ALI ABDERAMAN HAGGAAR  et votre cousin BACHAR quelle turpitude ? En tout cas le ridicule ne tue.

 

Ali n'a jamais, à ce que je sache,  tenter un jour soit par écrit ou verbal,  défendre un zagawa comme ce que vous faites actuellement pour votre semi lettré de cousin BACHAR ALI SOULEYMAN.

Donc comparer ce qui est comparable de grâce, Mr l'assureur en ayant une certaine honnêteté intellectuelle.

Merci cher frère MAKAILA de publier cet article pour éclairer la lanterne de notre assureur et informer l'opinion sur la cécité intellectuelle des certains soit disant lettrés des instituts de YAOUNDE