Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Hassan Adam Abdallah est un réfugié soudanais qui attend que sa situation se débloque depuis 2010. Photos Makaila Nguebla.
 
Le Sénégal, fenêtre de l’Afrique de l’Ouest sur l’Atlantique, est historiquement une plaque tournante des migrations. Notre Observateur est parti à la rencontre d’un Soudanais qui a fui les violences au Darfour et vit depuis trois ans dans une petite cahute à Dakar en attendant d’obtenir le statut de réfugié politique. 
 
À Dakar, c’est un organe spécifique, la Commission nationale d’Eligibilité (CNE), qui est chargée d’étudier les demandes déposées par les personnes déplacées au Sénégal et d’octroyer ou non le statut de réfugié politique. Le Haut Commissariat  pour les réfugiés siège en tant qu’observateur dans cette commission.
 
Selon ce dernier, 20 644 réfugiés étaient présents sur le sol sénégalais en 2012 dont 12 000 Mauritaniens. L'année dernière, le pays a enregistré  173 demandes d'asile ; seulement deux ont été accordées.
 
Officiellement, six soudanais ont fait une demande d'asile au Sénégal.La plupart des déplacés soudanais ont émigré pour fuir la guerre au Darfour, qui selon l’ONU a fait depuis 2003 2,7 millions de déplacés et plus de 300 000 morts.
 
 
La cahute de fortune construite par le réfugié soudanais.
  

"Lorsqu’il pleut, il doit se mettre debout sous une bâche s’il veut rester au sec"

 

Lire la suite: http://observers.france24.com/fr/content/20130502-dakar-demandeur-asile-refugie-soudan-darfour-hcr?ns_campaign=editorial&ns_source=RSS_public&ns_mchannel=RSS&ns_fee=0&ns_linkname=20130502_dakar_demandeur_asile_refugie_soudan_darfour