Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Grande a été notre surprise  de voir  certaines personnes multiplier  délibérément les accusations à notre encontre, prétextant  que leurs commentaires sont  censurés.

Encore, une fois, nous voudrons bien attirer l’attention des uns et des autres que la validation ou non des commentaires que vous postez, ne dépend pas de la rédaction.

S’ il est vrai que la publication des commentaires sur ce blog, est automatique. Il nous est toutefois, permis de remarquer qu’il arrive de fois  que le serveur over-blog, ne valide pas aussitôt certains commentaires, c’est le cas lorsque cela coïncide avec les opérations de routine de maintenance. Alors, votre commentaire n’apparaît  pas immédiatement sur la page du blog, mais ultérieurement.

Et si tel est le cas où est alors notre responsabilité ?

Par  ailleurs, au sujet de la boîte à commentaire, il convient de souligner que plusieurs remarques nous ont été adressées et faites par d’aucuns qui nous accusent d’offrir  d’occasions aux gens de polémiquer sur des sujets qui mettent en  péril  la cohésion nationale ou bien encore d’autoriser des attaques personnelles entre les différents intervenants.

Devant cette situation de pression permanente subis de par et d’autre des lecteurs, faudrait-ils  supprimer ou laisser la boîte à commentaire pour satisfaire tous les états d' âmes ?

Là est  la question.

 Nous déplorons que l’on devienne la cible et victime permanente d’une certaine opinion  dont les positions restent dorénavant  figées.

Les visiteurs sont témoin, que depuis plusieurs mois,  personnellement, nous avons fait l’objet des attaques directes  via la boîte à commentaires de ce  blog, de ceux  qui ont porté atteinte à notre honneur et dignité sans que leurs écrits ne soient censurés.

Notre souci, primordial,  est de libérer davantage  l’espace démocratique à travers une liberté de ton et d’expression au Tchad. Cela est  valable pour tous.

Nous incriminer de censure  des commentaires, c’est nous attribuer des  forfaitures répréhensibles, autrement faire preuve d’une négation totale de la lutte que nous menions pour l’émancipation d’une société tchadienne étranglée en quête d’une voie salvatrice.

Encore une fois, épargnez-nous des calomnies et autres propos malsains dont l’objectif principal, n’ est  autre que  d’avilir notre réputation et probité morale.

Makaila Nguebla