Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Un auteur camerounais a dit : le plus difficile et le plus important dans la reforme est de réussir à toucher les consciences endormies ou enfumées de corruption pour les convaincre de l’importance capitale d’une éducation de la jeunesse à l’abri des combines, de l’immoralité ; de la majorité des responsables éducatifs qui se perdent dans les calculs à courte vue, préoccupés de multiplier leurs avantages matériels, de conserver leur poste le plus longtemps que possible à l’image de la situation qui prévaut à la Faculté des Sciences de la Santé autour de la nomination des membres de jury. Les considérations qui prévalent lors des nominations n’ont quelque fois rien de pédagogique ou d’acceptable sous l’angle d’éthique.

 Les conditions de travail qui ne sont pas les meilleures possibles n’encouragent pas certains enseignants qualifiés à exercer leur profession.


Certains compatriotes très hostiles aux critiques du système de formation disent que c’est la fin qui justifie les moyens et peu importe la manière dont on entre dans un centre de formation. Il est légion de rencontrer dans l’administration tchadienne des agents improductifs à cause de leur carence professionnelle. Alors, ces fins ne trahissent-elles pas les moyens ?


Pour que nos diplômes gagnent en crédibilité et que notre système de formation ne conduise pas à l’école du sous-développement, il faut repenser tout le système. Le matériel humain également.


Ablaye Roasngar Toussaint