Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
M.Ali Adji, membre du collectif des jeunes de l'UFR.
Il est basé en territoire libéré.

A l’occasion de l’Aïd Fitr qui consacre la fin du mois saint de Ramadan, nous, jeunes militants et sympathisants de l’UFR, présentons nos vœux les meilleurs à l’ensemble du peuple tchadien, de l’intérieur comme de l’extérieur.

Par la même occasion, la jeunesse tchadienne désormais,  mobilisée et déterminée autour d’un  collectif,  témoigne sans réserve son indéfectible et constant soutien à l l’UFR et à ses dirigeants.

Notre collectif invite en même temps, les jeunes tchadiens sans  distinction  à s’unir pour créer les conditions propices pouvant accélérer la chute de la dictature du général Idriss Deby, qui règne dans l’arbitraire et l’impunité, contre toutes les valeurs humaines inhérentes à une  société moderne et digne.


Le collectif dénommé carrefour Sorbone, regroupe en son sein, tous les jeunes issus des différents horizons socio-culturels du Tchad,  ceux qui réfléchissent par thématique autour des divers sujets qui bloquent la volonté du peuple tchadien à aspirer au changement politique dans le pays.

Notre pensée solennelle va tout droit à toutes les familles tchadiennes, exilées de forces et  victimes de la barbarie du pouvoir en  place au Tchad.


Nous dénonçons avec force et condamnons avec la dernière énergie, la disparition depuis février 2008, de M.Ibni Oumar Mahamat Saleh, d’abord, citoyen et homme politique tchadien, coordinateur du Parti pour les Libertés et la Démocratie (PLD) et porte-parole de la principale coordination des partis pour la Défense de la Constitution (CPDC), opposition démocratique et pacifique au régime clanique du général Idriss Deby.


Notre collectif soutient donc sa famille dans cette épreuve douloureuse qu’elle traverse et lui garantit qu’il ne ménagera aucun effort pour que justice soit faite sur le cas du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh et bien d’autres disparus sous le règne barbare de son pouvoir.

 Au nom  du  collectif des jeunes de l’UFR, nous exprimons notre solidarité sans faille à tous les frères d’armes, qui, en refusant la dictature du régime, ont opté pour la voie armée contre Idriss Deby et son système politique qui souffre de déficit démocratique, de multiples entorses aux droits de l’homme et de  mal gouvernance politique et socio-économique au Tchad.


Nous n’oublions pas nos frères, sans distinctions, les vaillants combattants de l’UFR, qui ont pris part aux derniers combats de mai 2009 et qu’ils s’assurent  que nous poursuivrons et releverons les défis du changement qu’ils se sont fixés.

 

Fait depuis le territoire  libéré , le 20 septembre 2008

Pour le collectif du Carrefour Sorbone de l’UFR

M.Ali Adji

Membre et opposant armé au régime tchadien