Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Certaines rumeurs développées,  ici et là ce dernier temps,  font état d’une lassitude générale au sein des membres de l’opposition armée tchadienne, qui militent pour le renversement du régime Deby au Tchad.


A ces informations décourageantes, a réagi,  sous-couvert de l’anonymat un opposant tchadien en exil, proche de la résistance armée. Il estime que ces  rumeurs sont de nature  à saborder et ruiner l’espoir des forces en luttent pour le changement politique et institutionnel d’un régime impopulaire et prévaricateur  qui est loin de pacifier réellement le Tchad.


Il ajoute que : « l’option militaire n’est autre qu’une réaction légitime et douloureuse d’une situation totalement figée par un seul homme qui cristallise à la fois la haine et le mépris à l’encontre de son propre peuple. »


Imposer aux forces politiques de dialoguer avec Idriss Deby c’est faire preuve d’un strabisme et d’une dénégation absolue de la volonté générale du peuple tchadien dans sa majorité intégrale et écrasante.


La résistance armée, adhère certes à toute proposition ou initiative de paix d’où qu’elle vienne, mais, à condition que celle-ci ne lui soit imposée par des acteurs étrangers qui méconnaissent totalement les réalités sociopolitiques du Tchad. A souligné, à la rédaction du blog, notre interlocuteur, visiblement affecté par la nouvelle approche de paix en cours.


Il dénonce en outre, la nonchalance des leaders de la rébellion armée, d’adopter une position commune responsable pour se faire respecter au plan national et international, avec un agenda précis.

La rédaction du blog, conclut donc que la communauté internationale, doit exprimer les mêmes préoccupations, les mêmes compassions et sollicitudes pour la question tchadienne  au même titre que les autres sujets internationaux, qui interpellent la conscience internationale.

 

Makaila Nguebla