Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Dr Albissaty Saleh Allazam, opposant armé au régime Deby.

Abderahman Koullamallah au cœur d’un  scandale des passeports : interview exclusive avec le Dr Albissaty Saleh Allazam , opposant tchadien.

La principale alliance de l’opposition armée tchadienne de l’Union des Forces de la Résistance (UFR), dirigée par M.Timan Erdimi, fait face depuis quelques semaines, à un scandale lié à la falsification des passeports diplomatiques du Tchad à partir de Khartoum au Soudan.

Au cœur de cette affaire boiteuse, figure le nom de M.Abderahmane Koullamallah, porte-parole de ladite coalition armée. Sa personne est directement impliquée et il est accusé par la direction politique du mouvement d’être le principal  instigateur d’une mafia.

Au moment où nous mettons sous presse, M. Koullamallah,  aurait quitté la capitale soudanaise pour se trouver déjà en France.

Notre blog, qui est à l’affût de l’information, est allé recueillir à chaud les réactions du Dr Albissaty Saleh Allazam, ancien porte-parole du Front Uni pour le Changement (FUC), et actuel membre de l’Union des Forces de la Résistance (UFR).

Il livre ici depuis l’est du Tchad, ses sentiments profonds sur cette affaire extrêmement compromettante pour l’image d’une rébellion tchadienne en quête de repère.

Interview à lire…………….

 1-blog de mak : Dr Albissaty Saleh Allazam,  à travers le net, votre nom, est souvent évoqué et cité dans cette affaire des passeports qui éclabousse Abderahman Koullamallah et  des hauts dirigeants de l’Union des Forces de la Résistance (UFR), que savez-vous au juste ?

  -          Dr Albissaty Saleh Allazam : d’emblée, je dois vous dire que, pour la première fois, j’ai appris l’affaire à travers le net comme tous les tchadiens de la diaspora. Mon nom est cité plus particulièrement par un compatriote qui, visiblement, ne porte pas M Koullamallah dans son cœur comme on le dit. Pour lui, lorsque Koullamallah parlait de quelqu’un « qui cherche à fabriquer des calomnies », il faisait allusion à moi.  De toutes les manières, je ne suis pas cet homme-là. Moi, je dénonce en plein jour mais je ne calomnie pas, et cela, tous les hommes politiques de l’opposition armée le savent. J’ai toujours dit, et ce, depuis que j’ai commencé à m’exprimer sur les questions qui concernent ma patrie, et avant de m’impliquer dans l’opposition armée, que je ne suis pas dans l’opposition pour plaire à qui que se soit.

       Alors, que les vrais résistants se rassurent, si je savais avec certitude quelque chose de cette affaire, j’aurais réagi  avec toute la force nécessaire. Et puis, moi, personne ici ne mettait dans ces genres de secrets, ma réaction serait connue d’avance.

      Quant à cette histoire de publication dans « Alhiwar Al-Ifrighi » dont je suis l’un des gestionnaires, les internautes auraient sans doute remarqué que l’information était publiée avec la mention « source tchadoscoopie ». Donc nous ne sommes pas les premiers à la publier.

       De toutes les manières, ce qu’il faut retenir, ici, tout le monde dit que c’est l’imprimerie qui a dévoilé l’affaire.

  2-      On vient d’apprendre également, que M.Koullamallah, serait en fuite, et qu’il serait même arrivé en France. Avez-vous de ses nouvelles ? 

-          Dr Albissaty Saleh Allazam : Non, je n’ai pas de ses nouvelles ; et à ma connaissance, il est passé par l’aéroport de Khartoum.

  3-      Cette affaire des passeports, ne risquerait-elle pas d’affecter l’image de la rébellion tchadienne, qui éprouve d’énormes difficultés à s’imposer sur le plan interne et externe ?

  -    Dr Albissaty Saleh Allazam : écoutez, je pose, moi, le problème autrement. La question n’est pas que le ou les dirigeants de l’opposition falsifient des documents de voyage. La question devrait être posée, à mon avis, de la manière suivante : pourquoi falsifie-t-on des documents de son pays et à ce nombre ?

     Les dirigeants d’une révolution la plus honnête pourraient bien falsifier des documents de voyage quand il y a besoin, mais en nombre très restreint ; deux ou trois, pas plus, pour les principaux dirigeants afin de leur permettre de se déplacer en cas d’une urgente nécessité ; et tout de suite ces documents seront détruits après la fin de la mission pour que ceux qui les possèdent et leur organisation ne soient exposés à d’éventuelles poursuites et décrédibiliser ainsi leur mouvement. Mais la question, en ce qui concerne notre cas précis, est pourquoi falsifier des documents de voyage de son propre pays, et à ce nombre. On parle des milliers de passeports. Qui a besoin de cette quantité-là ? À ma connaissance personne n’est dans le besoin d’un passeport, surtout parmi les dirigeants de la résistance. That’s the question.

 4-  Pourquoi la direction politique de l’UFR est-elle si complaisante avec Abderahman Koullamallah, malgré la gravité de la faute commise ?

  -  Dr Albissaty Saleh Allazam : ça, je ne le sais pas, mais toutefois, pour qu’il lui soit signifié quelque chose, il faudrait d’abord s’assurer que c’est lui l’auteur de cet acte. Or, jusqu’aujourd’hui, personne parmi les dirigeants de l’UFR ne semble être préoccupé de cette affaire. A part cette rumeur tenace qui dit que le Bureau Exécutif (BE) a envoyé une invitation à M Koullamallah pour participer à une réunion dont les participants nourrissaient, dit-on, des reproches envers lui, mais l’intéressé aurait répondu absent à cette réunion qui, à ma connaissance, n’a toutefois pas eu lieu. Ce qui nourrit les rumeurs qui veulent que le président de l’UFR est complice parce qu’il n’a pas exigé la tenue de cette réunion si le motif est réellement évoqué de cette affaire-là. Un camarade prétendait que c’est la preuve de la complicité du président de l’UFR, parce qu’on peut juger un individu même à son absence.

  5-  Que disent les alliés dans cette affaire scabreuse qui risquerait, dorénavant d'aggraver la tension entre eux et  les autorités tchadiennes ?

  -  Dr Albissaty Saleh Allazam : je ne vois pas l’intérêt des étrangers dans nos affaires internes comme celle-là. Les passeports sont tchadiens, nous, nous sommes des tchadiens. Où est le problème des tiers dans cela. A mon sens, c’est le régime de n’Djamena qui devrait s’occuper de cette affaire, mais non pas les alliés ou les ennemis. Et comme, N’Djamena ne réagit pas, cela veut dire, du moins pour moi, soit cette affaire est fausse (et elle ne l’est apparemment pas) soit N’Djamena a quelques intérêts dedans.

 6-  Avec cette histoire des passeports, Abderahman Koullamallah, dont la réputation est déjà controversée, peut-il se tirer de l’affaire ?

 -  Dr Albissaty Saleh Allazam : en tout cas, c’est à lui de répondre à cette question lorsque son implication dans cette affaire serait avérée.

  7-      Enfin que dit la direction politique de l’UFR ?

- Dr Albissaty Saleh Allazam : motus et bouche cousue.

  Blog de mak : Merci Dr Albissaty Saleh !

- Dr Albissaty Saleh Allazam : au plaisir camarade Makaila.

 

Propos recueillis par Makaila Nguebla