Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis deux ou trois semaines, une rumeur circule dans les milieux Tchadiens, comme quoi Monsieur Abderahmane Khoulamallah, le vantard porte-parole de l'UFR est impliqué dans une affaire de trafic très grave, digne des films de la maffia.

 En effet, le Monsieur en question a falsifié parait-il une lettre au nom du gouvernement Tchadien faisant l'objet d'une commande de plusieurs milliers de passeports, avec l'intention de les vendre dans différents pays.

Cette information les sites Tchadoscopie et Alhifrigi ont été les premiers à la mentionner; mais les deux sites en question n'ont pas cité le nom de Abderahmane Khoulamallah, ils se sont contentés de faire allusion à "un haut cadre de l'UFR". Après quoi, un article du compatriote Ali Hissène sur Ambenatna a parlé ouvertement de l'implication de Abderahmane Khoulamallah.

L'intéressé n'a pas manqué de réagir aussitôt par un démenti qui n'apporte aucune démonstration convaincante mais qui agrave plutôt le cas ; car le langage utilisé est clairement celui de quelqu'un pris à son propre piège et qui se débat désespérement pour s'en sortir. J'ai vu la réponnse de Ali Hissène à ce soit-disant démenti; cette réponse a montré les incohérences des arguments de Abderahmane Khoulamallah.

Cette affaire concerne tous les Tchadiens car l'UFR a pour objectif de prendre le pouvoir et de mettre fin à la corruption, au tribalisme, et à la dictature. Et Abderahmane Khoulamallah est le porte-parole de cette UFR. Donc, l'UFR doit s'expliquer sur cette afffaire de trafic de passeports, surtout Monsieur Timane Erdimi lui-même qui sera peut-être demain le garant de la constitution Tchadienne en tant que futur chef d'état; sinon la résistance va perdre le peu de crédibilité qui lui reste encore. D'autres questions se posent encore, comme par exemple quel est le rôle des autorités soudanaises dans tout cela; y a-t-il des complicités parmi les responsables de Khartoum. Normalement, la justice soudanaise doit se saisir de cette affaire, car c'est un délit de droit commun.

Il y a une autre question aussi: Monsieur Khoulamallah pendant son démenti a dit que l'affaire est montée de toute pièce par une personne qui cherche à fabriquer des calomnies. J'ai pensé tout de suite au Docteur Albissaty. Ce frère depuis longtemps écrit des articles où il dénonce la présence de traficants, de tortionnaires, des agents de renseignements dans les rangs des poltico-militaires. S'agit-il de lui ? Si c'est le cas, ils sont des dirgeants de l'UFR; pourquoi, il ne font pas une confrontation devant tout le monde pour déterminer lesquels est le menteur ? Que Dieu ait pitié de ce pauvre peuple Tchadien, en ce mois de saint de carême .

Ahmat Haroun

Contact: ahmat-haroun@live.fr