Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Selon nos antennes dans la capitale tchadienne,  M.Dedjebé Bob, journaliste de formation et ancien président du Haut Conseil de la Communication(HCC), a été arrêté à Ndjaména, après son retour de  voyage de Dakar où il était venu dans un cadre des visites familiales.


Les amis de M.Bob, accusent l’actuel ministre de la communication, M.Mahamat Hissein, qu’ils qualifient de pure fabrication de Tom et Timan, qu’Idriss Deby, utilise aujourd’hui, pour humilier les cadres issus du sud du pays, se trouvant encore dans l’administration tchadienne et font les beaux séjours du régime délinquant de Deby.


L’entourage de M.Dedjébé, estime que M.Mahamat Hissein, est un véritable opportuniste, qui dont l' accession sociale, résulte de  l’entretien dans le pays  d’un antagonisme nord-sud, qui a carrié profondement la société tchadienne.


Ils ajoutent également que Mahamat Hissein, qui avait pour tuteur, un ressortissant du sud,  doit son diplôme et  son poste actuel, grâce aux intellectuels issus du sud. Il exploite généralement l’opposition nord-sud à des fins politiques pour garantir ses intérêts personnels.


Les proches de M.Bob Dédjébé , visent particulièrement  le ministre Mahamat Hissein, qu’ils accusent d’avoir conspiré pour l’arrêter, après l’avoir accusé  de fuite du l Tchad ; alors que ce dernier, se serait  rendu à Dakar, pour résoudre des problèmes familiaux et sociaux.


« Royaliste plus que le roi », selon, les propres termes  employés par les  amis de M.Bob, M.Hissein, aurait publié sur les antennes de  la Radio  Nationale Tchadienne (RNT) la prétendue fuite de Bob.

 

L’entourage de Bob Dedjébé,  déverse, aussi leur colère,  sur le Ministère de la moralisation, qui a incriminé M. Bob Dédjebé, des détournements de 81millions de fcfa.

Pour eux, dans la république bananière de Deby, lorsqu’une personne est accusée, ce qu’elle a tort, et n’a pas droit à la défense.


La seule défense est :  d’aller en rébellion. Comme quoi, tous ceux qui animent les mouvements d’opposition armée, n’ont pas tort de se retrouver dans la rébellion contre le régime en place.


Les proches et amis de Bob, appellent Idriss Deby à se décrasser de cette peste qu’est son ministre porte-parole du Gouvernement, s’il veut préserver son image d’homme de paix. Sinon, la rébellion reste une voie ouverte à tous les Tchadiens, humiliés par l’injustice de ce système et du régime en place.


 Propos recueillis et commentés par


Makaila Nguebla.