Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Mlle Raoudha Bouazzi, enseignante chercheuse tunisienne.
Canada

 M. Mohamed Ghariani, Secrétaire général du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) a souligné les grandes initiatives mondiales d’avant-garde prises par la Tunisie pour l’instauration d’une communauté internationale équilibrée et équitable dans un cadre de paix, de solidarité et de bien-être.


Présidant, hier matin, l’ouverture des travaux de la deuxième conférence arabe annuelle du journal «Al-Horria», tenue sous le haut patronage du Président Zine El Abidine Ben Ali, sur le thème «L’information et le dialogue des civilisations», en collaboration avec l’Organisation arabe de l’Education, de la Culture et des Sciences (ALECSO), l’Organisation islamique de l’Education, des Sciences et de la Culture (ISESCO) et l’Agence Tunisienne de Communication extérieure (ATCE), M. Mohamed Ghariani a souligné la détermination du Président Ben Ali à renforcer les mécanismes de communication, les moyens d’interaction, d’alliance et de solidarité entre les civilisations, les cultures, et les religions.

Il a, dans ce cadre, relevé les approches pertinentes et les initiatives avant-gardistes prises par le Chef de l’Etat dans ce sens, approches et initiatives qui bénéficient, a-t-il précisé, de l’appui de la communauté internationale, partant de la foi du Président Ben Ali que l’Humanité n’a d’autre choix, pour renforcer sa stabilité et son progrès, que d’œuvrer en vue de consacrer le dialogue entre les peuples et les civilisations, de développer les référentiels éthiques et civilisationnels communs, de diffuser les valeurs de tolérance et d’entente et d’ouvrir plus larges les perspectives aux efforts d’échange et de complémentarité entre les différentes composantes de l’Humanité.

Le Secrétaire général du RCD a indiqué que le succès de la Tunisie à ancrer l’option du dialogue et de la concertation entre l’ensemble des catégories et des générations, au sujet de toutes les questions nationales qui se posent, stimule son ambition à instaurer les attributs d’un dialogue mondial serein et sérieux, fondé sur des constantes garantissant sa pérennité et élargissant les champs de participation à toutes les forces vives de la planète.

Il a, également, mis en exergue l’importance du rôle national et humanitaire noble dévolu aux élites et aux compétences, au premier rang desquelles figurent les journalistes appelés, aujourd’hui, à accomplir leur noble mission intellectuelle et morale comme il se doit, notamment, dans la diffusion de la culture de dialogue et l’approfondissement de la prise de conscience quant à la communauté de destin de l’Humanité et en matière de lutte contre les phénomènes de la confrontation, de la violence et du fanatisme.

Il a ajouté que le dialogue universel dynamique et complémentaire n’est plus l’apanage des canaux officiels mais est devenu une responsabilité humaine devant être assumée aussi bien par les décideurs du monde que par les hommes de culture, les penseurs et les journalistes.
M. Ghariani a affirmé que le Rassemblement, et en sa qualité de prestigieux parti qui tire sa force de la pertinence de ses constantes et orientations et de l’avant-gardisme de ses références basées sur le dialogue et la participation, œuvre, sous l’impulsion du Président Ben Ali à consacrer une approche plus globale dans les relations entre les partis et à l’échelle internationale, approche fondée sur un lien étroit entre les différentes dimensions dans le cadre de la civilisation planétaire et qui s’emploie à accorder l’impulsion escomptée au processus de dialogue entre les cultures et les nations et à renforcer la coopération et le partenariat solidaire entre elles sur la base du respect mutuel et des intérêts communs.

Il a indiqué que le Rassemblement a contribué à l’élaboration du dialogue des civilisations, à travers les activités et les conférences internationales, ainsi qu’à travers ses publications et les motions de ses congrès, qui développent une pensée politique évoluée et des orientations ambitieuses, qui visent à contribuer, d’une manière agissante, au façonnement des contours d’une Communauté mondiale cohérente, solidaire et ouverte.

M. Mohamed Ghariani a fait remarquer qu’une information libre et responsable constitue la base de l’instaurtion du dialogue entre les civilisations. Il a souligné que la presse du Rassemblement a bénéficié du souci constant du Chef de l’Etat de promouvoir le paysage médiatique en Tunisie, de développer le secteur de l’information et d’en diversifier les domaines, et d’améliorer la situation et les conditions de travail des professionnels du secteur.
Cette presse, a-t-il affirmé, dans ce cadre a démontré son aptitude à participer activement, de la position qu’elle occupe, à ancrer les principes universels, en particulier chez les jeunes, à diffuser les valeurs de dialogue, à large échelle, à renforcer la prise de conscience de l’unité du destin et de l’importance du rapprochement entre les individus et les peuples.

Il a souligné que l’initiative du journal «El-Horriya» d’organiser cette conférence arabe annuelle, qui a bénéficié d’un grand encouragement de la part du Président Zine El Abidine Ben Ali, vient confirmer la ferme conviction du Chef de l’Etat de l’importance du rôle dont est investi l’information du RCD dans l’animation de la vie intellectuelle et médiatique, et dans l’ouverture de canaux de dialogue dans le rang des élites, d’une part, et entre les élites et les différentes franges de la société.
Il a indiqué, dans ce contexte, que les journaux du Rassemblement ne se contentent plus d’informer et de mobiliser, ils organisent, aussi, des forums de pensée traitant de questions qui préoccupent l’opinion publique et qui intéressent la vie des sociétés et son évolution au niveau local et international.
Le Secrétaire général du RCD a indiqué que le message envoyé par le Président Ben Ali à la famille médiatique tunisienne, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, illustre à nouveau, le souci constant du Chef de l’Etat de promouvoir davantage ce secteur afin qu’il soit en harmonie avec le niveau de développement atteint par la Tunisie en matière de réforme politique, d’édification démocratique et de progrès social. Ceci a permis à la Tunisie, a-t-il poursuivi, d’être à l’avant-garde des pays émergents et d’aspirer à réaliser davantage de progrès pour accéder au rang de pays avancé.
Après avoir mis l’accent sur le souci de la Tunisie de développer l’action arabe commune et solidaire dans les divers domaines et de consolider les liens de coopération bilatérale et multipartite entre les pays arabes, M. Ghariani a souligné l’importance, pour les élites et communicateurs arabes, de conjuguer les efforts en vue de constituer une force d’impulsion vers le progrès et la modernité, de diffuser les valeurs de tolérance, d’ouverture et de promouvoir les concepts de développement régional et international juste et équilibré.
Une information arabe intègre et en phase avec les mutations civilisationnelles rapides, a ajouté M. Ghariani, «demeure le fondement de toute œuvre de progrès et l’outil indispensable au processus d’édification, de réforme et de développement de nos sociétés, ainsi qu’un motif de fierté des attributs de l’identité arabo-musulmane et des spécificités de l’identité nationale».
Le Secrétaire général du RCD a, en outre, mis en exergue l’importance d’une action efficiente au sein de l’espace médiatique mondialisé, afin d’éclairer l’opinion publique mondiale, de rectifier les concepts et positions erronés, de lutter contre les phénomènes d’incompréhension, d’injustice et de préjudice à l’encontre des arabes et des musulmans et de faire connaître la véritable image et la portée réelle de cette civilisation.
Il a souligné qu’un discours médiatique évolué, en phase avec les nouveautés de l’époque, permet de consacrer les valeurs d’amitié, de partenariat et de rapprochement entre les peuples ainsi que l’ouverture et la compréhension mutuelle entre les cultures. Il permet, également, de tirer profit de la diversité et de la richesse qu’offre le patrimoine universel.
La situation que vit l’humanité aujourd’hui, a-t-il indiqué, impose une parfaite prise de conscience que le salut du monde et le règlement de toutes les crises et les conflits qui le secouent, passe indéniablement par le retour aux nobles valeurs humaines, par le dialogue et le rapprochement entre les peuples ainsi que par un consensus autour des principes fondamentaux, dont en premier lieu l’unité de l’humanité et le respect des spécificités culturelles, garants du respect mutuel, de l’équité et de l’égalité dans le partage des richesses et des créations de l’homme.
 

Raoudha Bouazzi  enseignante et chercheuse tunisienne–Montréal-Canada

 

Mail : raoudhabouazzi@yahoo.com

Raoudha Bouazzi :Responsable de comité « Les amis de la Tunisie et les Fidèles de Ben Ali »