Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La rébellion a-t-elle été mise KO par le régime Deby ?

En décidant d’élire son domicile à Am-djarass, à proximité avec la frontière tchado-soudanaise, Idriss Deby, a choisi une nouvelle fois, de poser un acte remarquable de défi, lancé  à l’encontre des mouvements armés  tchadiens, hostiles à son pouvoir, basés à l’est du pays.


Comme, il aime souvent le dire dans son jargon  militaire ; Idriss Deby évoque la tactique de la concentration des troupes sur l’objectif, dans un souci dissuasif de ses adversaires armés.


C’est ainsi, que les organisations humanitaires travaillant à l’est du pays, ont été témoin, ces dernières semaines, des déploiements militaires  massifs des forces gouvernementales  dans les localités à haut risque des conflits armés.


Elles (Ong humanitaires), ont cru comprendre que les déploiements de ces troupes gouvernementales, dans ces zones, seraient en perspectives d’éventuels affrontements avec les différentes coalitions armées ou bien, d’imminentes attaques du Mouvement pour la Justice et l’Egalité (Mje) contre les positions tenues par l’armée soudanaise.



Mais  visiblement, rien ne se passe sur le terrain militaire entre les différents protagonistes militaires engagés dans ces conflits transfrontaliers aux confins du Tchad et du Soudan.
 

Toutefois, il faut noter que du côté de la rébellion tchadienne,  l’heure est à la restructuration politique un peu partout au sein des diverses organisations militaro-politiques.


La saison des pluies aidant et plusieurs autres facteurs viennent s’y greffer, pour prouver que les mouvements armés tchadiens, sont loin de la disposition de reprendre les hostilités, du moins pour le moment face aux forces gouvernementales.



Cette attitude belliqueuse doublée d’une politique répressive du pouvoir en place au Tchad, ne présage  une volonté  manifeste du côté de  Ndjaména, d’ouvrir des négociations  ou des pourparlers francs avec ses opposants civils et armés pour une issue heureuse et pacifique du bourbier tchadien.



Makaila Nguebla