Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchadiens se prononcent

Mbaïnaïssem D., enseignant:
“Le pétrole appartient à M.Déby”

Le gouvernement du Tchad a dilapidé les fonds générés par le pétrole en les orientant vers les domaines qui ne sont pas prioritaires pour le citoyen tchadien. A quoi sert-il l’achat des armements lourds, des hélicoptères de combat pilotés par des mercenaires ? A-t-on besoin d’entretenir une guerre qui n’en finit pas parce que la France veut coûte que coûte maintenir au pouvoir son homme de main Déby ? Est-ce là construire un pays lorsque Déby met un point d’honneur à goudronner les rues et ruelles, à électrifier les rues et les ruelles des quartiers nordistes de N’Djaména ? Est-ce construire un pays que d’attendre la mort du président Malloum pour aller faire verser quelques bennes de sable, histoire de faire semblant de compatir à la douleur des sudistes ? Comparer toutes les écoles, les bâtiments publics, des châteaux d’eaux que Déby est en train de faire pousser sur le désert du nord au détriment du sud et vous verrez que l’argent du pétrole, c’est la boutique de Déby.


Abakar T., communicateur
:
“Des miettes sont consacrées au développement”


Le Tchad a encaissé des milliards dans son trésor public. Ils ne sont pas utilisés rationnellement parce qu’ils sont investis plutôt dans les achats des armes de guerre que dans la lutte contre la pauvreté. Le président Déby a ajouté comme argument que le pays fait face à une agression extérieure, alors il faut acheter des armes pour se défendre. Ce sont les miettes qui sont utilisées pour la construction des routes, écoles, etc.  La Banque mondiale s’est laissée piégée et quand elle s’est rendue compte, elle a démissionné. Déby en profite pour faire de cet argent tout ce qu’il veut. Il achète les armes, exhibe son butin de guerre, des chars qui coûtent des milliards. Un char peut coûter 5 milliards, un hélicoptère peut coûter 7 milliards.


Mahamat H.:

“Le visage du Tchad a un peu changé”


Les revenus pétroliers ont un peu changé le visage de l’économie du Tchad. On note plusieurs réalisations à savoir la construction des écoles, des routes, l’urbanisation de la capitale, l’augmentation de salaires des fonctionnaires, création des centres universitaires et de formations professionnelles. Cependant, cette somme n’a pas été utilisée rationnellement pour le développement du Tchad. La grande partie a été utilisée pour l’achat des armes pour la défense du régime en place. Or cet argent devrait être réservé aux générations futures. Certaines localités ne bénéficient pas encore de ce revenu pétrolier à l’exemple des localités du Mayo Kebbi ouest, où les outils didactiques et scolaires, les bâtiments restent archaïques.


Nasser M., débrouillard:

“Tout pour les quartiers Nord”

Je vois que la ville est en train d’être construite mais c’est dans les quartiers nord de N’Djaména que je vois ça. Dans les quartiers sud, ce sont quelques rares écoles qui sont construites. Les bâtiments administratifs sont construits dans les quartiers nord de N’Djaména. Nos pauvres quartiers comme Habena, Moursal, Pari-Congo, en saison pluvieuse, ils sont enclavés. Il reste à Déby beaucoup à faire dans les quartiers sudistes. Nos frères Zaghawa se partagent l’argent du pétrole comme si c’était l’argent de leurs chameaux qu’ils ont vendus pour se le partager. Le président doit voir tout cela pour que tous les Tchadiens en bénéficient.

Propos recueillis par Kaltoumi Tao Moussa

Source: la voixdutchad