Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

La France officielle,  a  salué samedi, le retour au bercail de l’ancien président tchadien, Goukouni Weddeye, qui a décidé de mettre terme à son exil à Alger (Algerie) pour regagner son pays natal.


Mais ce qui est irritant, c’est la déclaration des autorités françaises  affirmant que, Paris encourage le retour de l’ancien président Goukouni, qui encadre dans le cadre de la consolidation de la paix et de la stabilité politique  du Tchad.


Cet aveu de Paris, n’est autre que de soutenir le maintien au pouvoir d’Idriss Deby malgré les entorses causées au processus démocratique au Tchad.


Notre blog, répond à la France officielle, que le retour du Président Goukouni Weddeye, intervient dans un climat d’instabilité politique, d’insécurité généralisée et de pauvrétè massive sur l’ensemble du territoire national.


Les Tchadiens ne soucient pas aujourd’hui du retour du Président Goukouni Weddeye, en phase terminale et de fin de cycle de carrière politique, mais, ils se préoccupent plus par le départ de l’actuel Président Idriss Deby, qui cristallise toute la déprime de la république.


En soutenant une telle initiative personnelle du Président Goukouni Weddeye, la France s’inscrit en porte-à-faux avec ses propres convictions démocratiques et ses valeurs de nation éprise des droits de l’homme, de justice, d’égalité et des libertés.

 

Au Tchad, les citoyens ont une lecture très sombre de la situation actuelle sociopolitique sous contrôle d’Idriss Deby.


Le retour du Président Goukouni Weddeye et bien d’autres leaders, qui ont choisi de changer le fusil d’épaule, ne fait qu’aggraver l’impasse politique dans laquelle le Tchad s’y trouve plongé par le régime Deby.

 

Makaila Nguebla