Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


M.Abdallah Chidi-webmaters-Tchadhanana

Réponse au détourneur ABDESSALAM HAMIT ROZI

 

Je viens par la présente contribution apporter une petite réponse à ce farfelu, le nommer Abdessalam Hamit Rozi, certainement un des nombreux gloutons qui remplissent la cour de monsieur Nouri.

Un jeune présentant un ventre bien rempli avec les biens communs de l’UFDD ose lever le ton pour faire croire aux militants et sympathisants de l’UFDD que Monsieur Nouri est innocent. Il faut vraiment le lire pour croire.

Mais jeune homme, j'aurais bien aimé entendre la voix avec laquelle tu clames l'innocence de ton protégé, elle serait certainement féminine. Oh ! Pardon, même les femmes aujourd'hui ont lâché ton patron car elles comprennent et soutiennent leurs vaillants maris, frères et pères.

Vous vous trompez largement car tout est aujourd'hui clair comme le jour. Vous détournez les biens du mouvement et c’est encore sans honte que vous voulez détourner nos consciences. Mais arrêtes !

Monsieur, vous dites «…on n'a jamais appris que les combattants ont faim, manquent de cigarettes ou du thé, des tenues, des véhicules ou du carburant et bien d'autres choses propres au militaire ou à la rébellion...».

Sur ce point vous n’avez pas menti, quand on est dans des villas climatisées, des jeunes filles à coté, la bière à flot, l’argent constamment viré dans des comptes un peu partout et surtout quand on descend au terrain que lorsque tout est bien calme pour faire une tonne de photos, on ne saura jamais la faim et le mal vivre des autres.

Je vous invite donc à descendre sous les arbres, à rendre visite aux braves combattants qui sont sur les positions avancées du front, à faire un tour dans les hôpitaux ou les postes de santé pour voir les blessés et les malades, aller voir les familles qui sont à Eldjinéné, ...etc. Vous pourriez ainsi pouvoir entendre de vive voix, les doléances des uns et des autres, avoir une image réelle de la souffrance des femmes et des enfants, connaître si leur moral est bon et s'ils ont toujours le même espoir avec votre Nouri à la tête de l'UFDD. Vous pourriez dialoguer et entendre ce qu'ils vous diront.

Après ça, vous pourriez vous penchez sur votre clavier, depuis Khartoum ou Brazzaville, écrire ce que votre conscience vous dictera. Mais, je ne fais aucune illusion car, la conscience, vous ne l'aviez jamais eu. Votre collaboration auprès de Deby ces quinze dernières années a vidé tout ce qu'il restait en vous de fierté, d'honneur et de dignité. Quant à la conscience, il vaudra penser à une greffe !

 

A bon entendeur, salut.

 

ABDALLAH CHIDI DJORKODEI

        TCHADHANANA