Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

             Il y a quelques jours à peine, nous avions laissé Deby et Nour en train de pousser des cris d’animaux dans la nuit tripolitaine. Une telle attitude manque singulièrement de dignité et elle devrait normalement fatiguer des hommes même anormaux, enfin il semble.


Mais l’expérience montre que le tyran, les opposants/businessmen et les différents souteneurs de ce désastreux spectacle ne peuvent pas rester tranquille bien longtemps. Tout ce petit monde gesticule, grogne et piaffe car il faut qu’ils se conduire comme dans une ménagerie.

Voici une mise à jour de tous ces événements peu ragoutants.

.

Après avoir feint d’être un rebelle et avoir obtenu à ce titre argent, protection et équipement des Soudanais, Soubiane, comme ses collègues, est allé se vendre à Deby. Le schéma est toujours le même et se déroule en trois phases.

  1. L’opposant/businessmen voit que Deby lui prodigue moins de faveurs. Aussitôt il fait une déclaration tonitruante et dit entrer en rébellion, abusant par ses mensonges de vrais patriotes qu’il entraine avec lui.
  2. Le pseudo rebelle va à Khartoum ou il est royalement traité et festoie grassement pendant que les soldats qu’il a abusés trainent dans la savane, crevant la faim et faisant face au danger.
  3. L’escroc touche de l’argent des Soudanais à qui il promet tout. Pendant ce temps il négocie avec Deby. Finalement le bandit s’envole pour la Libye et il demande assistance à Kadhafi qui lui remet l’enveloppe et convoque Deby qui paie à son tour. Finalement, pour quelques mois passés au Soudan, l’opposant/businessmen a été grassement payé. Quand aux soldats qui l’on cru, ils sont cocus (Les Soudanais aussi, mais ils aiment ça).

.

Soubiane a employé la méthode classique.

 M. Bavure est allé voir les Soudanais à qui il a rappelé qu’il avait été l’un des premiers chefs Janjawids et, à ce titre, il a été d’autant mieux traité, que Khartoum, totalement incompétent comme d’habitude, voyait en lui une seconde carte à jouer, en cas d’échec de Timan et de l’UFR.

Selon le schéma décrit plus haut, Soubiane s’est vite retrouvé en Libye, mais c’est la ou ca devient rigolo, plus rien ne marche au royaume des truands.

.

Certes Deby est arrivé ce samedi et a remis 3 milliards et demis de F CFA  à Soubiane mais en lui disant «  Avec cet argent, tu vas acheter des rebelles, si tu n’es pas capable de me ramener assez d’hommes, inutile de revenir au Tchad ».

Mais le hic, c’est que Soubiane doit aller au Soudan pour ça et que Khartoum refuse, évidemment, de l’accepter sur son sol.

Sollicité, Kadhafi s’est mis en colère : « Toi et ton beau frère, Didi, vous êtes des chien (enta kelb). Si tu quittes la Libye, c’est sans espoir de retour. Si tu retournes à Khartoum, c’est un aller à sens unique, une sortie définitive. Dégages de ma vue ! ».

.

Soubiane est donc coincé à Tripoli et il essaie avec énergie de rencontrer le guide qui lui refuse sa porte mais qui, selon une logique qui lui est propre, lui fait livrer du lait de chamelle. Soubiane a bien essayé de boire le breuvage mais cela lui dérange épouvantablement les intestins. Kadhafi n’en a cure, Soubiane est soumis à la cure du lait de camélidés et il parait qu’il marche à réaction !

.

Le ralliement de Soubiane a ouvert les yeux des soldats jusqu’ici abusés par les opposants/businessmen. Tous les soldats du FSR se sont publiquement désolidarisés de M. Bavure et ils continuent le combat contre Deby.

Le capitaine Ismail Moussa qui les commandent a aussi pris contact avec l’ANR.

Ces contacts renforcent les liens qui se tissent avec l’UFDD-R de Mahamat Chikila et rappelons que l’UFCD et l’ANR sont alliés.

Il apparaît maintenant clairement que les militaires sur le terrain ont définitivement cessé de croire qu’ils pouvaient compter sur des politiciens véreux qui n’ont cessé de confisquer la rébellion à leur profit.

.

L’Union Militaire Intégrée, dont l’ANR fait partie ne cesse de gagner en force et en cohésion.

Ce mouvement patriote (et donc indépendant des puissances étrangères), démocratique et sincère constitue l’expression véritable de l’opposition populaire.

Nul tyran, même protégé par l’étranger ne dure longtemps contre la volonté du peuple.

Avec l’aide des Tchadiens, nous allons mettre Deby dehors, ce n’est qu’une question de temps !

.

anr.tchad@gmail.com