Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

          Dans le cadre de mobilité universitaire,  de son  travail de coopérant à Ndjaména,  un ressortissant étranger  qui a requis l’anonymat à notre rédaction, en mission à Dakar (Sénégal) ,  a déploré la qualité défectueuse du réseau téléphonique au Tchad.

Arrivé à Dakar, notre interlocuteur, qui affirme lire le blog, depuis Ndjaména,  s’est s’entretenu  avec nous sur des divers sujets relatifs aux quotidiens surtout  la misère épouvantable   des Tchadiens, due  à la situation sociopolitique et économique complètement bloquée dans ce pays, situé en plein cœur de l’Afrique et qui fait 1.284.000 Km2 , dirigé par un régime  véritablement militaire que démocratique.

Malgré, l’obligation de réserve à laquelle, sont tenus les travailleurs expatriés relevant de la coopération bilatérale ou multilatérale, notre interlocuteur, ne s’est pas privé d’être critique vis-à-vis des dérives les  plus autoritaires du pouvoir d’Idriss Deby au Tchad.


Il a profité de son séjour à Dakar, pour  exprimer son amertume  à l’égard de la défectuosité du réseau téléphonique au Tchad, un pays, coupé du reste du monde par la faute de ses dirigeants.

Il dit : « ça fait bientôt, 4 jours que je me trouve à Dakar ,  parvenir sans à  communiquer par téléphone avec mon épouse et ma fille, restées sur place au Tchad. »


Il a joute : « la ligne  téléphonique est constamment perturbée, tous mes appels en direction du Tchad, n’aboutissent pas malgré plusieurs tentatives par jours ».

En outre, il a estimé qu’en dépit des recettes financières immenses  générées par la production du pétrole et d’autres secteurs générateurs des revenus au Tchad,  la misère persiste et gagne toutes les couches sociales les plus défavorisées du pays , le monde rural, est débordé, les gens mangent pratiquement pas par jour.


De l’autre côté, Idriss Deby et les siens, vivent dans une opulence insolente qui incite à l’insurrection populaire.


Au Tchad, dit-il : «  les gens sont trop fatalistes et amnésiques ; ils s’en remettent à la volonté divine devant leur désastre ».


Le drame tchadien, relayé par les médias en ligne les plus critiques à l’encontre du pouvoir d’Idriss Deby, est aujourd’hui, porté à l’appréciation des étrangers dont le destin professionnel, a conduit à vivre dans notre pays pour partager ses populations, les dures réalités imposées par un régime connu pour son incurie et absence du droit de regard sur des questions sociales.

 
Changement du régime urge

Seul défi et dénominateur commun qui s’impose au peuple tchadien, est  naturellement, celui,  inhérent au changement politique dans le pays. Mais faute de l’unanimité dans les rangs d’une opposition véritablement déterminée et  engagée, le peuple paye un  lourd tribut de  cette  turpitude politique.

Il est temps que les différents acteurs  de la vie sociopolitique tchadienne,  apprennent le sens de la mesure à travers  ce témoignage accablant  et divers d’autres cas évoqués  sur la situation du Tchad, pour répondre aux attentes des populations qui éprouvent l’adversité de ce régime d’un extrême sadisme.


 

 Makaila Nguebla