Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Gouvernement/MN : Des pourparlers qui tendraient vers un accord  de paix.

Des sources non encore confirmées depuis la capitale Libyenne et ce, malgré la rareté  des informations, nous apprennent que les pourparlers entre le Gouvernement du Tchad et le MN seraient sur le point d’une finalisation et qu’un accord serait imminent.

Avant de rentrer dans le vif du sujet et aussi dans tous les détails de ce futur accord que nous mettons toujours au conditionnel, la question qu’on se pose est de savoir s’il y a une réelle volonté de la part du Gouvernement tchadien pour le respect et l’application de tous ces accords qu’il a signés avec son opposition armée. Il y a autant d’accords signés mais c’est toujours leur application qui est mise en cause.  On se demande si le MN, n’a pas signé un chèque en blanc mais attendons de voir.

 Bien que les informations se font rares et ce ne sont pas les blogs et sites qui nous démentiront car de mémoire des pourparlers inter-tchadiens, nous n’avons jamais assisté à une telle discrétion (et c’est ça aussi la méthode Soubiane), les informations que nous avons pu obtenir avec beaucoup de difficultés,  nous font part que les pourparlers se sont déroulés dans un climat de fois difficile. Il y a même eu une rupture de deux jours. Les deux délégations ne se sont pas faites de cadeau en ce qui concerne les arguments avancés  pour défendre leur projet respectif afin que chacune d’elle soit la plus convaincante possible. Cette source nous apprend que certains points qui avaient constitué des points de blocage ont été même soumis à l’appréciation du Haut médiateur en l’occurrence la Grande Jamahiriya pour arriver à un déblocage et permettre aux délégations de continuer leurs travaux.

Selon cette même source, la délégation du MN aurait évoqué   l’implication des organisations comme l’UA, la CEN-SAD, la Ligue Arabe, l’UE mais aussi le Soudan comme les pays qui porteront un gage à cet accord de paix. Il y a aussi le respect de la constitution mais ce respect doit s’imposer aux deux parties et c’est une des exigences du MN car le respect ne veut pas dire seulement c’est l’opposition armée mais surtout le Gouvernement. Contrairement à l’accord de Syrte, la délégation du MN, a pu obtenir la mise en place d’une Commission mixte (Gvt/MN) pour la participation des cadres de ce mouvement dans la gestion des affaires de l’Etat.

La délégation du MN aurait pu obtenir aussi la promotion des officiers du MN et leurs formations paramilitaires ainsi que la prise en charge par la Grande Jamahiriya pendant une période de trois (3mois). La délégation du MN a exigé du Gouvernement du Tchad, le respect des principes de transparence, de justice et d’équité pour une meilleure répartition des richesses nationales. Il a été également obtenu l’organisation d’un retour volontaire des refugiés et déplacés.

Un autre point plus important est le rôle donné à la Grande Jamahiriya pour amener les autres frères de l’opposition politico-militaire à se joindre à l’esprit de cet accord. En cas de conflit pour son application, les deux parties feront recours à l’arbitrage du Haut Médiateur en la personne de GADDAFI qui est en même temps le garant.

Wait and See.

L’œil du cyclone
contact: mnjelassem@yahoo.fr