Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Depuis quelques jours l’informations venant de  l’Est sont favorables à Deby

En effet pour Timan mission accomplie , puisqu’il a mit dans les désarrois l’UFR qui était grand espoir pour nous les tchadiens, mais hélas Timan a prit la tête par le biais du Soudan pour empêcher toute renversement du régime de sa famille en place diriger par son oncle Deby et l’UFR reste qu’une coquille complètement vide, ceux qui ont compris ce trouve actuellement dans le centre d’instruction de Moussoro, j’ai la confirmation d’un officier ce trouve avec eux à Moussoro, mais ils sont 456 au lieux de 600 et quelques communiqué par le régime criminel de Deby.


Pour Timan c’est claire la succession ce fera entre famille, aucun autre tchadien na le droit, c’est-à-dire Deby restera au pouvoir jusqu’à sa mort et après soit lui soit son frère Tom qui le succédera.

MN a été crée contre le grès de Timan, il sait très bien que si une autre opposition apparaît sur le terrain il risque de perdre le pouvoir sur les Résistants réprimés entre lui et son oncle.


La présence des cadres de la nouvelle coalition MN en Libye n’est que les fruits de système mis en place par Timan par le biais des soudanais et avec ses moyens volés au Tchad dans la caisse de pétrole.

La délégation du MN conduit par Issa Moussa Tamboullé et Ahmat Hassaballah Soubiane en Libye a fait des propositions qui ne sont pas très favorables au  pédophile criminel Deby, dans le cas où  ce dernier  accepte tout les conditions poser par MN, je ne vois pas pourquoi faire la guerre pour rien changer ?


 
Puisque avec UFR il n’y aura aucun changement, actuellement l’UFR ce trouve en plusieurs morceaux et chacun dit qu’on réglera le problème à N’djamena après Deby, mais non nous ne voulons pas une guerre civile comme celui de la Somalie, il faut dire non à Timan dans le maquis, mais pas à N’djamena.

Timan est deux fois plus dangereux que son oncle  Deby, vous n’avez pas besoins d’aller voir trop loin, il suffit de faire une analyse sur son parcours depuis 2005, vous allez voir tous les désastre commis par Timan au sein de la rébellion.

 

Le malaise est profond à l’Est, mais personne ne cherche à savoir, du fait que nous sommes obsédés par la guerre contre notre ennemi commun qui est toujours le criminel Deby sans régler le problème interne. Où allons-nous ainsi?

 

Deby est un dictateur sanglant, pédophile, pilleur et un chef de clan, mais Timan deviendra comme lui, puisqu’il est d’issue de l’école politico criminel de Deby, il est chef de classe de l’école de son oncle dénommé (centre de crime et de pillage au Tchad).

Oui entant que citoyen tchadien je m’adresse à mes compatriotes de la Résistance Nationale d’abandonner Timan au plus vite possible, pourquoi pas de l’arrêté et de le mettre hors jeux pour qu’il ne nuie pas à la paix et à la démocratisation du Tchad, vous avez des hommes qui ont l’amour de notre patrie, ils sont capables de mettre fin au régime clanique de Deby.

Pourquoi mourir sans motif ?

Avec Timan y’aura pas de changement, voilà ce que Timan a dit à un résistant : celui veut gagné de l’argent, celui qui veut être gradé on le donne, mais nous n’accepterons pas un autre président en qui ne pas de clan !

Pour lui hors de questions de parler de la démocratie, il croyait que notre pays est un royaume de son clan, Timan est un bandit comme son oncle.

Si vous pensez  régner après Deby, je crois que vous vous trompez sur toute les lignes, on ne vous laissera pas régner comme Vous le prétendez.

   

Pour la fin, que le bon Dieu protége notre pays et notre peuple de toute forme de piége tendue par les ennemis du Tchad avec la complicité des bandits de tout bord.

Ceci est un écrit bien réfléchit et avec une bonne analyse du terrain.

 

Correspondant particulier de la vérité qui choque !


LT. Abdallah Moussa Idriss

Exilé tchadien à la recherche de la paix et de la démocratie au Tchad