Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La communauté tchadienne vivant au Sénégal, vient encore d’être endeuillée  par  le cas du décès de M.Wanda Koi-Assal, formateur-consultant à l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT), basée à Dakar.

 

M.Wanda Koi-Assal, qui est rentré à Dakar, lundi  dernier d’une mission, est décédé jeudi dans l’après midi  à son domicile de suite d’une courte maladie.

 

Alertés, plusieurs compatriotes tchadiens et ses amis étrangers, étaient consternés et bouleversés par cette triste nouvelle.

 

Après ses études à la prestigieuse Ecole Supérieure de Communication de Tunis (SUPCOM), Wanda Koi-Assal, avait exercé  pendant plusieurs années dans un bureau d’études de la place.

 

Malgré plusieurs offres alléchantes, qui lui ont été proposées par les entreprises tunisiennes, M.Wanda a choisi de rentrer et servir son pays.

 

De retour chez lui, et comme tout le monde le dit  qu’au Tchad, les autorités  n’accordent aucun intérêt aux compétences locales, M.Wanda Koi-Assal, n’a donc ni été intégré dans la fonction publique  ni recruté dans les secteurs des télécommunications de son pays d’origine, qui, cruellement manque des cadres de valeur relevant  de ce domaine.

 

Admis en 2000,  au Concours proposé par l’ESMT, ouvert aux ingénieurs destinés aux fonctions des enseignants-formateurs. M.Wanda Koi-Assal, a quitté le Tchad  pour le Sénégal où il intervenait comme formateur-consultant dans ladite institution.

 

De part son sens relationnel et son caractère sociable, M.Wanda, a toujours bénéficié de l’estime et de l’admiration du personnel administratif de son lieu de travail, de ses collègues, de ses étudiants, de ses compatriotes tchadiens, de  ses amis sénégalais et diverses autres nationalités étrangères.

 

Il était  un homme généreux et tolérant, il aime ses amis, ses proches et aide sans distinction tout le monde.

 

Son  domicile  est ouvert à toute personne sans distinction, tout comme il aime  rendre visite à tout le monde sans orgueil.

 

Formateur doué, dévoué et méticuleux, son décès est une perte énorme pour l’ESMT  et   l’Afrique qui doit compter sur  les compétences de ses fils et fils pour  relever les innombrables défis des Nouvelles Technologies de l’Information et des Communications (NTIC), auxquels elle est confrontée.

 

M.Wanda nous quitte, tout en nous laissant un vide difficile à combler, il va manquer à son épouse Mami, à qui nous exprimons toute notre compassion, à la petite Mame Bousso, qu’il aime bien, à ses frères Tchadiens, à ses amis sénégalais et étrangers de Dakar, de Ndjaména et de Tunis et à ceux qu’il a connus ou rencontré tout au long de son parcours et de son vivant.

 

Le blog de makaila, ému par son décès, présente ses condoléances les plus attristées à son épouse, à toute la famille Koi-Assal de Ndjaména à Sarh, au personnel administratif et  technique,  au corps enseignant et aux  élèves de l’ ESMT, à toute  la colonie tchadienne du Sénégal et à tous ses amis sans distinction.

 

Que son âme repose en paix et que Dieu le tout puissant lui accorde sa miséricorde !

 

Makaila Nguebla