Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Et si les vents de contestation nous promettait une émancipation certaine.

 

Selon des sources concordantes, pour la énième fois, Monsieur Mahamat Nouri du fait de sa conception patrimoniale, tribale et absurde  de la chose politique vient d’être désavoué par les cadres civils et militaires de son mouvement l’UFDD.

Cette énième dissidence au sein de l’UFDD indique le début de la fin de la vie politique hasardeuse de cet homme. Ce mouvement de contestation  contribuera à la mise au pied d’une génération sans culture politique réelle et qui n’a participé qu’à la clochardisation de l’Etat tchadien. Cela permettra aux citoyens aspirant à un véritable changement au Tchad de participer réellement à l’organisation de la résistance tchadienne.


Plus que jamais la conscience politique des jeunes résistants tchadiens a atteint un niveau considérable.Jamais dans l’histoire du Tchad, un groupe rebelle n’a, à ce point, courageusement contesté le leadership de son chef militaire.

L’appartenance ethnique était jusqu’à là indissociable et indissocié de l’engagement politique. Cette prise de position courageuse montre à suffisance qu’un espoir avec la résistance tchadienne est encore possible. 

Ces combattants qui, en étant conscients des enjeux de la lutte armée, jugeaient inopportun de manifester ostentatoirement leur mécontentement vis-à-vis de leur leader. Aujourd’hui, ils ont clairement exprimé leur opposition aux orientations claniques de leur chef militaire.

Un défi est encore à relever. Ce mouvement citoyen doit être relayé par les différents médiateurs en l’occurrence les sites et blogs tchadiens fortement engagés dans l’action de veille et d’éveil citoyenne. Les partisanes et partisans de l’émancipation de la résistance nationale ont intérêt à continuer dans cette voie où chaque citoyen tchadien a le droit de participer au destin du pays quelque soit son rang social. La jeunesse doit être au rendez-vous de l’histoire qui se fera par ce mouvement populaire d’ampleur revendiquant le retrait effectif des rangs des résistants tous ceux qui ont et participent encore aujourd’hui à la dislocation notre chère patrie.


Le supposé bonnet  démocratique de certains leaders obscurantistes de la résistance  étant en train de tomber, il nous faut donc œuvrer fortement à la cohérence de notre mouvement pour constituer une dynamique radicalement contre toute forme d’injustice, dynamique opposée à leur conception ethniques, ethnisiste et ethnicisante de la chose politique.


Vous avez intérêt à prendre le temps de clarifier vos pensées, d’accorder vos discours afin de lutter efficacement contre le système dictatorial de N’djamena. Ne vous attardez pas au procès d’intention venant de la part des agitateurs illuminés.   

 


Chers combattants afin d’éviter les travers de ceux contre lesquels vous vous battez, il est urgent, pour les combats futurs à mener et pour les objectifs que nous nous sommes assignés,  de s’en tenir à nos valeurs communes pour rendre réels nos rêves  d’un Tchad aimant et croyant en ses filles et fils.

 


Alifa Moussa