Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le bureau Exécutif et le Conseil suprême de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement Rénovée (UFDD-R) sont mis sur pied.

Les voies vers la démocratie, vers la justice et vers les libertés fondamentales sont dorénavant explicitement tracées pour asseoir une machine de paix durable, un consensus inébranlable, une entente et une concorde sans failles pour qu’à l’avenir, le rayonnement du bonheur et de la félicité soit permanent sur le visage de chaque Tchadienne, de chaque tchadien. Ce traçage perspicace et ce compromis serein sont rendus, désormais, envisageables à la faveur d’un soulèvement des jeunes dudit mouvement vis-à-vis de ses anciens barons immérités de tous les régimes qui capitalisent tous nos maux ; et ce, sous la direction de leur futur président Issa Moussa Tamboulet. 

 
Joint au téléphone, ce dernier (aujourd’hui président désigné de l’UFDD-R) déclare : « le bureau Exécutif et le conseil Suprême de l’Union des Forces pour la Démocratie et le développement Rénovée sont mis sur pied. Moi à l’égard de mes collaborateurs et le peuple de mon pays, j’ai une promesse à honorer de façon scrupuleuse et eux envers moi et leurs concitoyens ont pris  un engagement  solennel, devant le seigneur, de servir la patrie avec dévouement et engouement et de respecter méticuleusement les principes  combien louables de notre lutte au nom d’une démocratie érigée sous des arbres, bref la nature. Et il ne faut, surtout, pas perdre de vue que les portes du mouvement sont grandement ouvertes à tous  les tchadiens épris de paix, d’unité et de justice. J’ai une confiance incommensurable en la jeunesse de notre pays qui n’a jamais démérité dans sa quête perpétuelle de la paix et de l’équité.»

Devant cette résurgence à point nommé de la jeunesse tchadienne qui, aujourd’hui,  condamne et rejette la dictature sous toutes ses formes, la réaction des nations  dites civilisées telles que la France, les États-Unis d’Amérique, le Royaume Uni, l’Allemagne etc. …  ne doit pas, en principe, se faire attendre.  En tant qu’entités  étatiques qui s’entichent de la démocratie: cet idéal noble et salvateur, tous les États précités se doivent de nous épauler pour nous débarrasser des poches de résistance dictatoriale en Afrique au lieu de placer des sinuosités sur la voie qui nous mène  vers celle-ci. Les clauses de l’ONU dont le Conseil de sécurité est dépositaire en  matière des droits de l’homme, nous lèguent les droits et prérogatives de nous révolter contre tous les régimes despotes, dictatoriaux, népotistes, oligarchiques et monarchiques. Des élections présidentielles et législatives truquées n’ont rien de légal aux yeux de l’ONU ni moins encore à ceux des nations hypocoristiques à l’endroit de l’idéologie susmentionnée. 

L’UFDD-R se fait le devoir et la ligne de conduite principale de notre misère et frustration actuelles pour chasser le dictateur Deby de son nid de malheur qui prive nos compatriotes de trois repas par jour : condition sine qua non de la survie de tout être humain. Nous sommes un peuple opprimé, maltraité et bousculé dans la moindre de nos activités  quotidiennes. Il est du devoir de la communauté internationale de nous porter main forte pour renverser cette créature anachronique,  un ogre, un anthropophage, une vermine sans fois ni loi, en l’occurrence, le sanguinaire IDI président  de la République dictatoriale du Tchad. Imposé à son peuple par une main invisible il y a bientôt dix-neuf ans, ce taon est  une menace pour l’humanité entière.    

 

Vive l’UFDD-R pour  que vive notre République

 

Le Professeur Ali Souleymane

gkambi@yahoo.fr