Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

FSR : pourquoi la tournée du président de ce mouvement, M. Ahmat   Hassaballah Soubiane pose autant d’interrogations?

 

Depuis quelques jours, nous lisons sur les différents sites et blogs, certaines interrogations sur la tournée qu’a entreprise le président du FSR, M. Ahmat Hassaballah Soubiane à travers certains pays africains et du golfe et dont on s’attarde beaucoup plus sur son séjour à Tripoli. Il faut rappeler aux uns et aux autres que la Libye  préside l’Union Africaine et que le Guide libyen est le fondateur de la CenSad et donc, il est tout à fait normal qu’un leader d’un mouvement de libération séjourne pour quelques jours dans ce pays frère et ami, et de surcroît voisin immédiat du Tchad,  pour expliquer l’approche de la lutte et pourquoi lancer l’idée d’un dialogue inclusif.

Je ne comprends pas cet acharnement sur la personne de M. Soubiane et son mouvement le FSR bien que certains de ces sites et blogs ont posé des questions intéressantes  et je disais qu’en tant que militants de la résistance nationale, ils ont le plein droit de connaître l’attitude du président du FSR après son refus de faire partie de l’UFR et de suivre son président M. Timan. Mais par contre, pour d’autres, c’est un lynchage médiatique et c’est l’occasion toute rêvée de se défouler en sortant toute leur armada. On nous a fais savoir que le médiateur national et le DG de l’ANS ont rencontré M. Soubiane  pour l’accompagner à N’Ndjamena alors qu’actuellement Soubiane est à Khartoum. Qu’avez-vous à dire à vos lecteurs ? Entamer des négociations ne veut pas dire rallier sans conditions le régime de Ndjamena alors qu’il n ya aucune rencontre ni le début des pourparlers. En son temps, le RFC avait entamé des négociations avec le régime Deby pendant plus de trois mois. Pourquoi ce qui est licite pour vous est illicite pour les autres? Halte à la désinformation et aux calomnies.

M. Soubiane et son mouvement ont le droit de visiter n’importe quel pays fut-ce t-il la Libye et  aussi de rencontrer qui ils veulent pour expliquer le bienfondé de leur lutte et parler de la paix au Tchad, si elle est sincère dans la mesure où ils feront l’économie de  vies humaines. Nous ne sommes pas des va t-en guerre et nous avons toujours privilégié la paix à la guerre et si un dialogue sincère se peaufine à l’horizon, pourquoi ne pas saisir cette occasion mais cela ne se fera pas à n’importe quel prix bien sûr.

 Je veux dire tout simplement à ces derniers de garder leur calme et qu’ils se comportent en hommes responsables car ils oublient que la roue de l’histoire tourne et que contrairement à ces messieurs, M. Soubiane a déjà fait ses preuves et continue de prouver encore  beaucoup de choses. Pour mémoire, il ne faut pas oublier qu’il a été l’un des fondateurs du MPS et du congrès de Bamina et artisans de la victoire du MPS sur la dictature Habreiste. Au moment où M. Soubiane risquait sa vie et celle de ses proches, ceux-là même se la coulaient douce avec le régime de Habré pendant que les zaghawas qu’ils défendaient aujourd’hui à cor et à cri sont pourchassés et persécutés mais à l’arrivée du MPS, ils se st accaparés les efforts des autres pour devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. Et actuellement encore, vous profitez des efforts des autres pour accaparer la résistance nationale que vous venez de conduire à l’abîme. Pour rappel pour ceux qui ont la mémoire courte, Soubiane a été l’un des premiers à dire non à la modification de la constitution, avoir démissionné du MPS, parti dont il est le fondateur et de son poste d’ambassadeur. Soubiane est un homme politique donc public et tout à fait critiquable, il faut alors le combattre sur le terrain politique en décortiquant et en critiquant son programme politique, ses idées, son projet de société, mais il ne faut pas que la haine et le dépit l‘emportent sur tout le reste.

Hier c’étaient Mahamat Hissein, Nagoum et Dindamadji et tous vos autres anciens amis que vous traitez de tous les maux et vous dîtes même qu’ils vous sont redevables, mais de quoi au juste? Vous oubliez que quand vous avez trouvé tous vos anciens amis, ils sont déjà des hommes qui ont fini leurs études et pour d’autres des responsables dans l’administration tchadienne. Ne mettez pas tout le monde sur le dos et ce n’est pas de cette manière que vous puissiez faire de la politique et apporter e changement Aujourd’hui c’est Soubiane la personne la mieux indiquée pour subir vos foudres. Vous avez oublié que Soubiane est un de vos anciens amis et en même temps votre promotionnaire et que vous aviez fais votre entrée en sixième la même année (je pense que vous n’avez pas oublié cette période là). Pourquoi tant de haines et de méchancetés? Son seul crime c’est d’avoir dit non à l’UFR et à son président. Ayez un peu de retenue et gardez votre sérénité car en vous en prenant à Soubiane de cette manière, c’est toute une toute communauté que vous aurez sur le dos et ce n’est pas un ferrick (comme c’est votre expression favorite) mais ce sont plusieurs ferricks que vous êtes en train de les dresser contre vous. Faîtes donc très attention sinon vous risqueriez de perdre le seul ferrick qui vous apporte un soutien indéfectible (celui d’Abdalwahid bien sûr) et cela prouve  à suffisance que cette communauté que vous diabolisez depuis longtemps n’est pas tribaliste et n’est pas celle à qui, vous avez toujours donné une image négative aux yeux du reste de la population. Notre combat n’est ni identitaire, ni communautaire, alors arrêtez de nous entraîner dans ce terrain. Le  Tchad en général et la résistance nationale en particulier n’ont pas besoin d’un site « mille collines.»  

Vous avez fais beaucoup de mal au Tchad et aux tchadiens mais avec tout ça, les tchadiens semblent vous pardonner et vous ont accepté mais malheureusement, vous n’avez rien tiré des expériences passées et surtout, je dis bien surtout ne prenez pas notre esprit de tolérance et d’ouverture comme un signe de faiblesse. Vous avez encore l’occasion et le temps de vous ressaisir et de rectifier le tir pour vous faire pardonner de toutes vos bêtises commises et  étant par nature tolérants, les tchadiens dans leur ensemble vous pardonneront mais à condition que vous fassiez votre autocritique et que vous cesseriez de remuer le couteau dans les plaies non encore cicatrisées.

Michel Hannoune dit Michel AFLAQ.   

                     michelhassan58@yahoo.fr