Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Il apparaît évident, que le Tchad est plongé dans un imbroglio politique prolongé, à tel point qu’il est difficile de lui tracer des voies de sortie.

 

Cet imbroglio résulte malheureusement de la juxtaposition des contentieux personnels et politiques entre les différents acteurs aujourd’hui  opposés sur plusieurs chemins de terrain politique et militaire.

 

Le régime de Ndjaména, s’est confortablement installé  dans l’illégalité si bien qu’il voit mal encore comment tendre la main à son opposition pour explorer ensemble des moyens et voies de sortie.

 

Idriss Deby, a su, seul institué dans le pays, un verrouillage politique absolu, qui n’offre aucune possibilité à son adversaire d’émerger et lui faire face dans une compétition démocratique.

 

La plupart de ceux qui s’opposent à son régime, le font pour accomplir  des ambitions privées que générales et collectives.

 

Cet état de fait, prouve  malheureusement  cette  rupture de confiance croissante entre les populations et les leaders politiques à tous les niveaux.

 Idriss Deby navigue seul, sans adversaire  de taille dans un vaste champ politique  qu’est le Tchad.


Devenu quasi-imbattable par les urnes, il a su également s’imposer contre ses opposants armés par des moyens militaires  disproportionnés provenant de  ses alliés étrangers.

 

Nul n’a point besoin de démontrer que le régime tchadien, doit sa survie à un partenaire historique et un  acteur essentiel très connu de la scène politique en l’occurrence la France.

 Paris, par principe dit s’opposer au changement de régime par les armes, prétextant que la classe politique tchadienne, ne peut secréter un dirigeant meilleur que Deby, sans pourtant oser faire un effort dans la prospection d’une solution de rechange au même régime en place, qui pourtant demeure impopulaire.

 

Le soutien de la France à ce régime, n’obéît guère  aux  valeurs démocratiques qu’elle prétendait défendre, lesquelles aujourd’hui, sont transgressées pour des raisons d’intérêts économiques garantis par un pouvoir imposé contre le gré de tout un peuple tchadien  sans  repère.

 
Au Tchad, dés lorsque Paris s’obstine à refuser à l’opposition légale  d’opérer le changement politique à l’aide des moyens démocratiques ; il lui reviendrait alors  le devoir de convaincre Idriss Deby d’opter pour des rapprochements avec l’ensemble des acteurs politiques à travers une concertation nationale inclusive qui relèverait de ses propres initiatives.

 

Makaila Nguebla