Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Tchad : la guerre est un fardeau extrêmement lourd!  Par Dr. Djimé Adoum, tchadnews.info


Qu’il s’agisse d’une comédie d’un goût très amer ou d’une forte dose de mauvaise foi et peu importe l’angle sous lequel on le voit, l’état actuel de belligérance et de guerre interminable ne rend pas service à la majorité des tchadiens.  Cet état de guerre quasi permanent a mis le pays par terre et rend extrêmement difficile son décollage socio-économique et politique.   Il est ni amusant ni convainquant et de surcroît tout à fait inacceptable.  Nous réitérons aussi que ce dont le peuple tchadien a besoin est connu de tout le monde.  Il est temps de s’y pencher sérieusement. 

Nous soulignons que beaucoup de facteurs ont contribué et qui continuent de jouer un rôle capital dans l’état de déliquescence du pays des Sao.  Nous n’avons pas besoin de les inventorier parce qu’ils sont en grande partie très mauvais.   Voyons ensemble certains des éléments qui nous ont guidés vers ce constat.

D’abord le fardeau de cette guerre interminable pèse extrêmement lourd sur le Tchad.  Les multiples accrochages commencent à irriter même les composantes de la rébellion.   Situons les choses dans leur contexte et commençons par la sortie de M. Timan Erdimi, Président de l’Union des Forces de la Resistance (UFR).  Lors de sa première interview, le président de l’UFR a fait comprendre à qui voulait l’entendre qu’il déclenchera la guerre après avoir fini avec les préparatifs.  En dehors du groupe du Colonel Ahmat Hassaballah Soubiane qui a refusé de s’aligner derrière M. Erdimi, tous les autres mouvements siégeaient dans l’UFR.  A en croire les récits des uns et des autres, cette guerre allait être brutale et décisive.  Nous rappelons que nous déplorons cette guerre fratricide et insistons qu’elle n’est pas bonne. 

La guerre a donc commencé et s’est vite terminée (les détails macabres ne nous intéressent pas).   Beaucoup a été dit sur les raisons de l’échec des forces de l’UFR face à l’armée tchadienne.  Certains propos nous ont surpris.  Vous vous souvenez qu’en plus des morts (de part et d’autre), les colonels Hammouda et Sogour ont été faits prisonniers par les forces de défense et de sécurité.  A la question de savoir ce qui n’a pas marché, le très respecté et Commissaire à la Défense de l’UFR, le Colonel Adoum Yacoub, alias Kougou dit que l’objectif de ses troupes était « simplement de tester le dispositif militaire du Président Deby ».  Selon beaucoup d’observateurs, ce test s’est soldé en fiasco !  C’est dommage pour ceux qui sont morts ou faits prisonniers dans les deux camps.   

Les causes de cet échec semblent être multiples et selon toute vraisemblance, les membres fondateurs de l’UFR n’ont pas tous pris part dans ce test. A en croire les sorties des uns et des autres, cette coalition est loin de faire l’unanimité de ceux qui la composent.  Citons par exemple la sortie de M. Mahamat Ahmad KEBIR, représentant de l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie (UFCD) auprès de la France et de l’Union européenne : 

« La mystérieuse aventure qui s'est déroulée du 4 au 9 mai 2009 à l’est du Tchad nous a rassurés sur les doutes que nous avions dès le début. ».  Soulignons que l’UFCD de M. Mahamat Ahmad KEBIR est dirigée par le Colonel Adouma Hassaballah, membre fondateur et 1er Vice-président de l’Union des Forces de la Resistance (UFR).

Ensuite s’ajoute le mécontentement de M. Michelot Yogogombaye, Président de la représentation de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) dirigée par le Général Nouri.  L’UFDD est aussi membre fondateur de l’UFR.  M. Yogogombaye n’a pas apprécié le fait qu’une équipe de l’UFR s’séjourna dans ses parages sans prendre contact avec lui, ne serait-ce que pour prendre un petit thé.

M. Abakar Assileck HALATA, représentant de  l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement – Fondamentale (UFDD-F) dirigée par M. Abdelwahid About Makaye, 2ème vice-président de l’UFR claque la porte.  Il s’indigne du comportement de son boss et l’indifférence de l’équipe dirigeante de l’UFR.

A en croire les dernières informations piochées dans la blogosphère, le Colonel Ahmat Hassaballah Soubiane est en Libye.  D’aucuns parlent d’une concertation avec les libyens et l’Union européenne et d’autres parlent de contact avec le gouvernement de Ndjamena.  Nos confrères de Tchadactuel s’indignent du fait qu’ils ont déjà livré l’information sur les contacts entre l’ancien ambassadeur et le gouvernement de Ndjamena.  Ils auraient souhaité être entendus dans la mesure où ils estiment connaitre de quoi ils parlaient.   

De tout ce qui précède, l’unité de la rébellion armée pose de sérieux problèmes et la réfection de cette union n’y est pas pour demain.  Les maquisards et le gouvernement tchadien trouveront-ils les voies et moyens pour enterrer la hache de la guerre et donner la chance à la paix tant souhaitée par ce peuple meurtri ?  Les jours qui suivront nous diront peut-être un peu plus !

Enfin le Géneral Malloum Ngakoutou Bey-Ndi ancien chef du Conseil Supérieur Militaire (CSM) chef de l’Etat est décédé le vendredi 13 juin 2009.  Il laisse derrière lui un pays en pleine effervescence.  Que son âme repose en paix.