Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Linternationalmagazine.com, publié le 01/06/2009

L’Airbus effectuait la liaison Rio de Janeiro-Paris et a disparu dans la nuit de dimanche à lundi avec a son bord 228 passagers - 126 hommes, 82 femmes - sept enfants - bébé - ainsi que douze membres d’équipage. "L’hypothèse la plus tragique doit être sérieusement envisagée", a déclaré sur France Info Jean-Louis Borloo, ministre de tutelle des Transports.

Un Airbus d’Air France qui effectuait la liaison Rio de Janeiro-Paris a disparu dans la nuit de dimanche à lundi avec 228 personnes à son bord.

Une panne de circuit électrique a été signalée à bord de l’avion lors d’un orage et Air France n’exclut pas que l’appareil, un Airbus A330-200, a pu être foudroyé.

Le vol AF447 a disparu des écrans radar après avoir émis un message automatique signalant une panne de circuit électrique.


"L’appareil a traversé une zone orageuse avec fortes turbulences à deux heures du matin (heure universelle), soit 04h00 heure de Paris. Un message automatique a été reçu à 02h14 (04h14 heure de Paris) indiquant une panne de circuit électrique", a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Deux cent seize passagers étaient à bord - 126 hommes, 82 femmes, sept enfants et un bébé -, ainsi que douze membres d’équipage.


"L’hypothèse la plus tragique doit être sérieusement envisagée", a déclaré sur France Info Jean-Louis Borloo, ministre de tutelle des Transports.


"A l’heure où je vous parle, l’avion n’est certainement plus en vol, il n’a plus de réserve de pétrole", a renchéri Pierre-Henri Gourgeon, le directeur général d’Air France, lors d’une conférence de presse.

"La dernière zone de contact est très éloignée des côtes", a-t-il indiqué.

L’appareil avait quitté Rio dimanche à 19h00 heure locale (22h00 GMT) et devait arriver à 11h15 (09h15 GMT) au terminal 2E de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

L’armée de l’air brésilienne a dit avoir entamé des recherches au-dessus de l’océan Atlantique. Des avions ont décollé de l’île de Fernando de Noronha, au nord-est des côtes brésiliennes, pour tenter de localiser l’appareil.

L’aviation brésilienne a perdu la trace du vol AF447 à 01h33 GMT (03h30 heure française), soit trois heures et demi après le décollage, a fait savoir l’armée de l’air brésilienne.

L’appareil venait de dépasser les îles Fernando de Noronha, à 350 km de la côte brésilienne, au moment du dernier contact radar. Les tentatives effectuées pour reprendre le contact une heure plus tard sont restées vaines, a-t-elle précisé.

La France a de son côté dépêché sur zone un appareil qui a décollé du Sénégal, a déclaré l’ambassadeur de France à Dakar.


Le vol Air France AF447, avec 228 personnes à bord, avait quitté Rio dimanche à 19h00, heure locale (22h00 GMT) et devait arriver à 11h15 (09h15 GMT) au terminal 2E de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

A l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, les proches des passagers ont été reçus dans un lieu spécialement réservé à l’aérogare et une cellule de crise a été mise en place.

Le président Nicolas Sarkozy est attendu à Roissy dans l’après-midi (à 16h45 heure de Paris), a fait savoir l’Elysée. Le chef de l’Etat "a exprimé sa très vive inquiétude".


Le chef de l’Etat a "demandé au gouvernement et aux administrations concernées de tout mettre en oeuvre pour retrouver la trace de l’avion et faire au plus vite la lumière sur les circonstances de sa disparition", a précisé l’Elysée.