Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                      Il ne faut pas baisser la garde

 

M.Abdelmanane Khattab.

 
S’il y a un constat à faire  après les événements de ces derniers jours c’est que la lutte contre la dictature n’est pas non seulement finie mais la victoire du peuple est proche et certaine. Les massacres et les destructions avec leurs corollaires de violations des lois de la guerre n’ont pas eu raison de la détermination et du besoin de liberté qu’éprouve viscéralement le peuple tchadien  enfermé depuis des décennies dans cette dictature. Et pourtant, le régime de N’djamena  avait annoncé à grands cris, il y a moins d’un mois, qu’il allait frapper l’UFR d’un grand coup dont il ne se relèverait pas de sitôt. Il se proposait également de régler de façon expéditive, de réduire à néant les capacités de défense de  la Resistance Nationale, de briser sa volonté de résistance et, une fois pour toutes, de le mettre à genoux.

Avant de lancer son armée à l’assaut des forces de résistance nationale, le président Deby, sûr qu’il était de son fait, avait proclamé son intention de liquider en l’espace de quelques jours, l’appareil politique et militaire de la Resistance. Il se disait certain d’en anéantir les capacités de leurs forces de frappe. Il ne doutait pas  de poursuivre les résistants jusqu’à leurs bases et les anéantir. Ce qui n'était pas le cas d’ailleurs,  au contraire, la Resistance Nationale  garde toujours un grand potentiel, et reste une force menaçante, et en aucun cas ne laissera jamais Idriss Deby et ses acolytes  dormir.

 

L’arrestation du CEMGA Hamouda, que nous lui rendons hommage à travers cet écrit pour avoir défendu avec courage et dignité les raisons de la lutte menée par les forces de résistance nationale, n’a  joué  aucun grand impact sur le morales des troupes. Malgré toutes les fanfaronnades sur les nombreux forums consacrés à l’Arrestation du CEMGA de L’ UFR.

Cette arrestation  épique apparait moins comme une campagne médiatique que comme une victoire. Pour la Resistance certes c’est une perte mais pour une cause juste et noble   pour libérer un peuple d’une dictature il faut toujours des sacrifices et encore des sacrifices. Vous aviez sans doute suivi la réponse de notre héros CEMGA, aux questions de journalistes «  dans une bataille il ya incontestablement un vainqueur et un vaincu, nous combattons pour l'intégrité et l'honneur de notre pays! ... » Voila le message de la Resistance Nationale.

 

Dans la phase initiale de la bataille d’Amdam, il y a eu un grand nombre d'engagement sérieux au sein de la Resistance Nationale  y compris les responsables politiques, une grande bataille de plus de 2 heures impliquant tout l’arsenal du gouvernement à savoir Chars, avions des chasses et sans oublier  les survols des avions de  reconnaissance de l’armée française pour fournir tous les renseignements militaires qui font défaut à la milice débyenne. Le carnage était d'une ampleur jamais vu dans toute l’histoire, et malgré les deux erreurs initiales décrites précédemment, la confiance du coté de la Resistance  restait intacte.

 

Après la fin d'une bataille et lorsque les bilans ont été communiqués, nous avons vu les forces gouvernementales n’ont montré aucun sens d’humanisme envers les prisonniers de guerre, selon la Convention de Genève, méritent un meilleur traitement que ce que nous avons vu dans les différentes chaînes de télévision. Les prisonniers de guerre doivent de même être protégés en tout temps, notamment contre tout acte de violence ou d'intimidation, contre les insultes et la curiosité publique.  Ce n'est pas le cas au sein de la Resistance avec les prisonniers de guerre, et je prendrai à témoins nos ex-prisonniers  les Généraux Hissein Hamata et Toufa Abdoulaye, ces derniers ont été non seulement  bien  traités et ce, conformément à la  Convention de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre,  mais ont été libérés  par la suite.

 

Les forces de la  Resistance  nationale  agissent  avec beaucoup de retenue, d’humanisme  et respectent ils établissent les règles  élémentaires  de la convention de Genève. Nous nous excusons quand nous blessons des civils, nous poursuivons nos soldats s'ils humilient des prisonniers, assignons des correspondants à des unités militaires pour surveiller leurs actions, voila la conception de la Resistance

 

Pour finir, nous disons Au peuple tchadien qui nous attend avec impatience, les luttes menées contre les dictateurs sont longues et coriaces mais finissent toujours par la victoire des Résistants. Nous demandons à tous les patriotes de s’armer de patience et de poursuivre la lutte. Une fois encore, honneur, dignité et hommage au CEMGA Mahamat Hamoda Béchir et à tous ces anonymes faits prisonniers et aussi à tous ceux qui sont tombés sur les champs de bataille.

Nous vaincrons.


Abdelmanane Khatab