Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COORDINATION DES PARTIS POLITIQUES POUR LA DEFENSE DE LA CONSTITUTION

                                                   (CPDC)                                     

 

                         COMMUNIQUE DE PRESSE N° 04/CPDC/2009

 


Les partis politiques membres de la CPDC, réunis en Plénière ce jour lundi 11 mai 2009, ont examiné la Communication du Président de la République, relative au énième rebondissement de la guerre à l’Est, faite aux partis politiques, le samedi 09 mai 2009.

 

Réaffirmant sa condamnation de la guerre et de la violence comme moyen de solution des problèmes politiques et considérant que cette grave situation porte les germes d’une crise régionale, voire internationale, de nature à aggraver la précarité des conditions des populations tchadiennes et du Darfour, la CPDC :

 

1-     Demande  la consolidation de l’arrêt des combats;

 

2-     Demande au Gouvernement du Soudan et au Gouvernement de la République du Tchad de tout faire pour donner leurs chances aux processus de paix  engagés par les différents accords qu’ils ont signés, notamment ceux de Doha du 03 mai 2009 et de Dakar le 13 mars 2008 ;

 

3-     Exhorte l’ONU, l’Union africaine et l’Union européenne à organiser dans les plus brefs délais une Conférence de paix sur la base de l’article 12 de l’Accord de Syrte, en vue de la définition des modalités consensuelles de mise en œuvre dudit Accord, en harmonie avec l’Accord politique du 13 août 2007.

 

La Plénière a ainsi décidé à l’unanimité de s’abstenir de s’associer aux marches et mesures suggérées par la mouvance présidentielle.

 

Cependant, elle a réitéré l’entière disponibilité de la CPDC à contribuer avec foi à toute initiative politique et pacifique susceptible de mettre un terme à cette  guerre à rebondissements qui n’a que trop duré. Aussi est-elle prête à organiser, si les conditions le permettent, toute manifestation de promotion de la paix, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

 

La violence appelant la violence, la CPDC demeure convaincue que seuls le dialogue et la mise en œuvre correcte et sans arrière-pensée de tous les accords, dans une synergie efficiente, peuvent ramener la paix durable et permettre à tous de se consacrer aux nobles tâches de développement pour le plus grand bien des populations sinistrées.

 

                                               Fait à N’Djamena, le 11 mai 2009

 

                                                    P. Le Porte parole Adjoint

                                                               Le Rapporteur 

 

                                                          

 

                                                         Salibou GARBA


Le Porte parole de la CPDC, IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, enlevé de son domicile le 03 février    2008 par des éléments de la Sécurité Présidentielle, reste à ce jour introuvable.