Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Réflexion et appel  à la mobilisation générale.

 

Cette phase douloureuse de crise politique et socio-économique que traverse notre chère patrie, en dépit d’un soulèvement patriotique, seulement l’inquiétude et la confusion dominent la conscience collective tchadienne.  Et c’est pourquoi, chers compatriotes, tchadiens, tchadiennes, contrairement à l’assertion fantaisiste des élites Français et autres alliées du régime en place, nous devons nous mobilisés, et  encore tous ensemble contre ces ennemis du Tchad a fin de faire taire leur tambour qui bât la légitimité  D’Idriss Deby. Car, tous ceux qui sont contre cette énième tentative d’émancipation  du peuple tchadien sont contre nos intérêts vitaux et le devenir du Tchad.

 

D’emblée  je rend hommage à toutes les familles, proches et amis des nos martyrs, je rends aussi un grand hommage au colonel Mahamat Hamouda Béchir, car c’est l’un de brave d’entre nous qui est tombé dans le piége tendu par les ennemis du changement dans notre pays. Je tiens très solennellement à lui dire que  votre message a été bel et bien entendu par tous les jeunes patriotes et soldats de l’ensemble de la résistance nationale.

 

  Certes, les Forces libérateurs du Tchad, en l’occurrence l’UFR a été condamné par la dite communauté internationale, notamment par le biais de la France, mais soyons convaincus que  nos vaillants forces de libération parviendrons au terme de la souffrance, de l’insécurité, du pillage, des vols et des viols que leur inflige Idriss Deby et ses sbires depuis deux décennies.

 

Les affrontements qui ont eus lieux jeudi, vendredi et qui continuent entre les forces de l’UFR et les milices du MPS nous démontrent réellement les manœuvres obscures et les démarches illusionnistes de la France Afrique. Par le moyen médiatique et idéologique, les autorités Français nous  avouent clairement les tentatives de leur chantier de la démocratisation de la dictature dans notre pays. S’opposer à une prise de pouvoir les armes lorsqu’il est confisqué par les armes, c’est démocratiser une dictature.

 

Cependant, il est évidant et qu’il est temps pour le Président de l’UFR Monsieur Erdimi Timan d’ouvrir un dialogue avec les restes des formations rebelles que je ne pas besoins de citer leurs noms puisque tous le monde les connais pour qu’ils participent à l’évolution de l’opposition. Privilégié le dialogue, c’est étendre le champ de la confiance et définir des directives citoyennes. Si l’on ne prend pas en considérations, les restes des groupes rebelles, le chemin sera long et difficile. Encore ne serait il pas une grave erreur en les ignorants ?

 

En outre, je demande à tous mes compatriotes ou qu’il soit, de manifester contre la décision de l’ONU  condamnant les actions nobles des rebelles. Cette sanction que le conseil de sécurité a approuvée à la demande de la France est un acte regrettable et encore combien elle actualise leur complicité avec les maux qui nous accablent.

 

Il est temps de nous unir et dire non à toutes ces formes d’ingérence idéologique et néocolonialiste dans notre pays, pourquoi cette communauté internationale manipuler par la France ne condamnent pas Deby lorsqu’il a assassiné Dr, Ibn Oumar Mahamat Saleh ? Pourquoi il ne l’a pas été  pour ses massacres commis dans le Ouaddaï, dans le Tibesti, dans le Lac Tchad, dans le Sud du pays, dans le guerra Etc.…

 

Pourquoi Deby n’a pas fait l’objet d’une condamnation pour l’assassinat de notre camarade Bisso Mahamadou, de notre résistant Abbas Koty Yagoub, de notre camarade Gueti Mahamat et de Bichara Digui ? La communauté internationale est sourde de nos cris de détresse et malvoyante des animosités que Deby et les ennemis du Tchad infligent au peuple tchadien depuis deux décennies. Jamais Deby n’a fait l’objet d’une vraie condamnation et même pas pour  une seule fois. Toute fois,  Il faut être vraiment naïve pour croire stabilité et la paix du Tchad soutenue par la France, en tout cas moi je ne crois pas et je pense que 90% de mes compatriotes pensent la même chose.

En conclusion, je réitère cette appelle à la mobilisation générale et j’en appelle au sens du patriotisme de chacun de vous que cesse définitivement cette ingérence qui nous détourner en silence complice alors que le peuple tchadien est pris en otage.

 

Lt MOUSSA IDRISS Abdallah

Opposant Tchadien en exil.