Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Les communiqués se suivent et se ressemblent. Je pense qu'il y a de la propagande de part et d'autre. Les rebelles sont passés à l'action, mais aucune grande ville n'a été prise pour le moment. Du côté de l'armée nationale, il y a quelques difficultés pour repousser ces rebelles.

En admettant que l'UFR l'emporte et arrive jusqu'à N'Djamena, je vois mal comment le contingent français laisserait un mouvement pro-Soudanais renverser un régime pro-Français.

Les 800 hommes de l'armée française pulvériseront l'UFR, car il y a trop d'intérêts français au Tchad.

Rappelez vous l'épisode de la Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo avait tenté de se débarasser une bonne fois pour toute de la Françafrique et de la main mise sur son pays. Résultats : les français ont armé les Rebelles islamistes du Nord du Pays, soutenu par le Burkina Faso (allié de la France), et le régime Gbagbo a failli se désintgrer. Aujourd'hui Laurent Gbagbo revient sur ses positions et redonne aux entreprises françaises les projets, laissant ainsi la France reprendre le contrôle du pays.

Il en adviendra de même pour le Tchad. Pour que le Tchad se libère de La France, il faudrait un soutien direct d'une armée nationale comme celle du Soudan, qui dispose d'une aviation, de blindés et d'équipements capables de tenir tête au contingent français. Mais entrer en guerre directe face à un pays comme La France est un risque qu'aucun pays Africain ne prendra.

En résumé, l'UFR arrivera peut être aux portes de N'Djamena, mais l'armée Française les fera fuir, comme en 2008.

Un observateur