Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Délègation de l'UA et Youssouf Saleh Abbas.

Sous-couvert de l'anonymat, une source hautement confidentielle  a filé l'information sur le refus du Président Idriss Deby, de recevoir une délégation de l'Union africaine comprennant  des anciens Chefts d'Etat dont ; le Sud africain Thabo Mbeki, le Burundais
Pierre Buyoya et le Nigérian Abdulsalami Abubakar.

Le 28 avril dernier, une importante délégation mandatée par l'organisation panafricaine, Union africaine(Ua) s'était rendue dans la capitale tchadienne Ndjaména puis à l'est du pays, pour apprécier la question liée à la crise du Darfour et tenter de trouver des solutions par des moyens de réglement  politique entre le Tchad et le Soudan.

Comme vous avez pu le constater, Idriss Deby a prétexté d'être malade pour  refuser  délibérèment de recevoir  à la présidence cette illustre délégation de l'Union africaine.

Selon notre source, en clair, il s'agit de la présence de l'ancien Président Burundais Pierre Bouyoya qui fait partie de cette délègation.

En effet, un jour, le Président Bouyoya a dit, une part de vérité à Idriss Deby sur son rôle et pour son soutien permanent à la rébellion du Darfour et il l'invite d'y mettre un terme pour faciliter le retour de la paix dans la sous-région.

Depuis lors, Idriss Deby, lui a gardé dents au point de refuser la délègation dirigée par l'ancien Président Thabo Mbeki parceque le Président Bouyoya y a fait partie.

Refusant de la recevoir à la Présidence, la délégation de l'Union africaine, s'était consolée par une audience  à la Primature, réçue  par M. Youssouf Saleh Abbas.

Notre source, disait que Idriss Deby n'était pas du tout malade.

Vous pouvez comprendre aisément que Idriss Deby  n'aime pas l'affront.

Devant un tel état d'esprit de rancunes permanentes, il est évident que toute initiative de paix même de bonne foi ne peut aboutir avec succés.

L'Union africaine doit tirer les léçons d'une telle attitude du Président tchadien, qui crie à la victime alors qu'il est acteur et auteur des graves crimes au Tchad et de l'instabilité chronique  dans la sous-région qui paie un lourd tribut de ses ingérences militaires.

Makaila Nguebla