Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Il convient de saluer et d’encourager ,en passant les responsables administratifs de la TéléTchad, pour les efforts déployés, d’émettre sur satellite et permettre à la diaspora tchadienne, de suivre successivement le journal en Français et Arabe, deux langues officielle du pays et quelques rares émissions diffusées.

 

Toutefois, ces éloges à l’égard du personnel de la Télé Tchad, ne peuvent les exempter en aucun des  critiques au même titre que les autorités politiques et administratives tchadiennes qui brillent par leur incurie en termes de déficit d’émissions, pour leur absence totale caractérisée par le défaut d’organisations et de présentations.

 

Il est inimaginable pour un pays pétrolier comme le Tchad, de faire preuve d’étaler une image misérabiliste  à travers sa Télévision nationale, regardée de par le monde par de nombreux téléspectateurs.

 

Comment peut-on réaliser qu’une Télévision nationale se fixe comme heure d’ouverture 15heures de la journée pour  refermer à 23heures ?

 

Comment encore peut-on halluciner que les émissions réalisées par quelques courageux professionnels du métier, se déroulent dans de conditions ergonomiques totalement dérisoires et lamentables (chaises ordinaires style étudiant et tables  dégarnies en rafraichissants allusion faite à l’eau à boire) ?

 

Pour ironiser, une citoyenne tchadienne, s’exclame ! : « Je ne parviens pas à réaliser la peine des invités qui s’expriment tout au long de l’émission, s’essoufflent sans avoir de quoi à rafraichir leurs gorges ! »

 

Aujourd’hui, l’image transmise à travers la Télé Tchad, dénote exactement et carrément la mal-gouvernance politique et économique de ce régime insouciant,  incapable de préserver et  de soigner  la physionomie du pays.

 

Pour remédier à cette problématique que rencontre la Télé Tchad dans son fonctionnement, il est urgent de revoir le programme actuel, de combler le déficit d’émissions en invitant  les responsables  politiques, les membres de la société civile et autres figures marquantes qui ont émerveillé la nation au plan international, malheureusement, nous n’en avions pas autant  ces célébrités nationales.

 

L’Etat tchadien, doit allouer des fonds suffisants pour l’équipement rationnel et optimal de la Télé Tchad dans l’espoir de construire un immeuble pouvant abriter l’Office National des Radios et Télévision (ONRTV).

 

Nous espérons que  nos préoccupations deviennent celles du personnel de la Télé Tchad et des autorités gouvernementales, afin que l’image de ce pays et de ses populations, se vende mieux à travers le monde.

 

Makaila Nguebla