Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nous voulons une diaspora exemplaire ! (Enoch Djondang)


Félicitations à Abraham Romba et aux autres initiateurs du regroupement organisationnel de la diaspora tchadienne de France !

C’est une entreprise titanesque qui laisse à la fois rêveur et sceptique : rêveur car ce sera très beau de voir, pour une fois, les tchadiens se voir et se reconnaître comme un seul peuple à égalité de considérations et de dignité ; sceptique parce que, par habitude, nos compatriotes viennent juste faire acte de curiosité devant une nouveauté pour retrouver leur sauvagesse incorrigible l’heure d’après, en activant les causes de division et de dispersion.

Abraham Romba est un vieux loup de cette diaspora tchadienne qui, pour l’essentiel, a été souvent co-activatrice des guerres qui ravagent le pays ou, à contrario absente de toute initiative de quelque ordre que ce soit en direction du pays, pour son développement. Elle est pourtant l’une des rares diasporas composée en grande partie de personnes instruites et qui travaillent. Elle aurait pu faire mieux pour le pays, impulser les courants de paix et de rapprochement, le dialogue sincère. Elle aurait pu encourager la cohabitation des cultures et créer les synergies d’entreprenariat social. Hélas, elle a été beaucoup plus proche de la propagation de la violence verbale, de l’intolérance et des préjugés divisionnistes.

Nous attendons de cette diaspora au pays de Dopelé qu’elle participe à la définition et à la dissémination, en son sein et au pays, d’une culture de la paix, sans équivoque. Nous attendons qu’elle apprenne aux compatriotes vivant au pays comment gérer l’argent, comment entreprendre des projets au bénéfice d’eux-mêmes, sans céder à l’esprit du vol, de la mauvaise foi qui ont tué dans l’œuf les initiatives d’épargne, de microcrédits, de transfert de technologies.

Si les compatriotes de la diaspora en France pouvaient se rendre compte qu’on ne vit pas tous de la politique politicienne ou politico-militarienne, que le quotidien d’un peuple est fait de choses simples qui ont besoin qu’on s’y penche, de manger, de boire, de se vêtir, de s’équiper, de s’éduquer, de se soigner, sans pour cela faire la guerre à son voisin ou prochain, alors qu’elle prenne le flambeau de la paix et qu’elle se mette en marche ! Les sociétés civiles locales sont à bout de souffle et d’imagination, les temps se sont figés sur le sécuritaire à tout prix, prélude à la barbarie, le stress et le désespoir sont plus aigus qu’à Paris et des dizaines de personnes valides en meurent chaque jour…
Il y a des pays pauvres qui brillent par le dynamisme de leur diaspora. Pourquoi pas le Tchad ? Entre boulot-métro-dodo, donnez un peu de vous-même pour votre pays, diaspora tchadienne de France !

Bon vent aux initiatives porteuses et bon courage et succès à leurs promoteurs tchadiens, où qu’ils soient !

Bien à toi, Ibrahim Romba !

Enoch Djondang

27/04/2009
Samuel NODJIADJIM