Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUE  DE  PRESSE  DU  23  AVRIL  2009 

UN  INCENDIE  MORTEL  A  BRAZZAVILLE  SUSCITE  BEAUCOUP  D'INTERROGATIONS

 

Bruno JACQUET OSSÉBI, un journaliste en ligne Franco-Congolais basé à Brazzaville, capitale de la République du Congo, était connu pour ses articles incisifs qui scrutaient minutieusement la gestion des ressources naturelles et la corruption dans ce pays quatrième producteur de pétrole en Afrique. Cela fera trois mois cette semaine qu'un mystérieux incendie nocturne ravagea son domicile, le brûlant sérieusement. Cet incendie non élucidé et le soudain décès du journaliste quelques jours plus tard ont soulevé de nombreuses interrogations qui restent sans réponse. 

Dans un grand reportage intitulé « Un incendie mortel qui suscite beaucoup d'interrogations », Mohamed HASSIM KEITA et Sarah TURBEAUX du Comité pour la protection des journalistes (CPJ) examinent en détails les circonstances de la mort d'OSSÉBI, y compris son engagement dans une plainte internationale pour recel de détournement de fonds publics déposée contre trois chefs d'États Africains en France.  

Dans son reportage, fondé sur des interviews de plus d'une trentaine de personnes, y compris des proches du journaliste et des responsables politiques, le CPJ exhorte les enquêteurs à considérer toutes les pistes, y compris de possibles motifs criminels liés au travail de journalisme d'OSSEBI, et à rendre publiques les conclusions de leurs investigations.

 


Des exemplaires du rapport sont disponibles en Anglais et en Français sur notre site Web : www.cpj.org. L'analyse critique de cette affaire par M. KEITA et Mlle TURBEAUX est également disponible en podcast sur cpj.org.

 

Le CPJ est une organisation indépendante à but non lucratif basée à New York qui œuvre pour la défense de la liberté de la presse dans le monde entier. Pour plus d'informations veillez consulter http://www.cpj.org/fr/

.