Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Nul ne peut douter que face au statuquo actuel observé par tous, le dialogique politique s’impose au Tchad, pour une sortie de crise.

 

Les acteurs politiques tchadiens (pouvoir comme opposition) qui éprouvent d’énormes difficultés de sortie de crise dans les différents contentieux politiques qui les opposent, pourraient trouver, peut être,  en la Commission Indépendante de Dialogue Politique Inclusif (CIDI) une démarche salutaire.

 

En effet, la CIDI, cadre de concertation et de réflexion pour la paix, conçue par les Tchadiens soutenus par des organisations internationales à vocation pacifique, se fixe comme objectif principal d’amener les différents protagonistes dans le conflit tchadien vers une table de négociations politiques.

 

C’est dans cette optique, que les animateurs de la CIDI, effectuent régulièrement des séances de travail à New York au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU)  avec des partenaires internationaux, dans le but de les sensibiliser sur la nécessité de la recherche de la paix au Tchad et dans la région, confrontés à une instabilité politique durable.

 

Ce travail de plaidoyer, mené par cette structure indépendante et ses alliés, porte ses fruits avec des avancées notables sur le terrain.

 

Dans cette dynamique de paix, la CIDI, se veut résolue d’atteindre son but qu’est d’éviter au Tchad des affrontement militaires meurtriers et au peuple, de rompre avec la spirale de violences armées  pour consacrer ses efforts au développement et  rattraper son retard socio-économique.

 

Si les partenaires étrangers, demeurent convaincus, de la volonté qui anime les membres de la CIDI, de trouver des solutions et des réponses urgentes à la crise tchadienne, il reste cependant pour les initiateurs de ce cadre de paix, de mobiliser autour de cette plateforme commune, l’ensemble des acteurs politiques nationaux, lassés par  cette impasse politique, malgré l’appel au dialogue sociopolitique, exigé du pouvoir par tous les segments de la vie société tchadienne.

 

Makaila Nguebla