Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Selon nos sources, Abdelwahid Aboud, 2ème vice-président de l’Union des Forces de la Résistance (UFR), serait sur le point de se rendre à Tripoli(Libye),en qualité d’émissaire de la coalition armée de l’est.

 

Un opposant tchadien sous couvert de l’anonymat, a jugé inopportune la visite de M.Aboud.

 

Notre interlocuteur affirme : « je n’arrive pas à comprendre comment l’UFR peut-elle envoyer un émissaire auprès du colonel Khadafi, dés lorsque sa prise de position en faveur du régime  d’Idriss Deby est  connue de tous dans le conflit tchadien. »

 

Par ailleurs, la même source signale,  que d’autres missions des délégations de l’UFR sont encours vers l’Europe

  

Un autre membre de l’opposition tchadienne, en retrait vis-à-vis de la coalition armée, s’interroge sur cette vague de missions extérieures de l’UFR et dit : « Je me demande si ces deux missions de l’UFR ont –elles un sens dans la mesure où sur le plan militaire, la rébellion n’occupe aucune portion de terre dans le territoire  national.»

 

De l’avis de plusieurs analystes politiques nationaux du conflit tchadien, si l’UFR peine, depuis sa création, à relancer  les hostilités militaires contre les troupes gouvernementales, c’est à cause de la division observée au sein du soutien extérieur de la rébellion tchadienne. Car, d’aucuns souhaitent l’ouverture des négociations avec le pouvoir, alors que d’autres, partisans des rapports de forces, sont pour les offensives militaires.

 

C’est dans ce contexte que l’on doit comprendre que la rébellion tchadienne n’a pas les moyens de ses ambitions et d’initiatives inhérentes à elle-même sans l’aval des parrains.

 

Au Tchad,  le changement politique du régime de Ndjaména, interviendra que lorsque les mouvements armés de l’est, auront gagné le défi de leur  souveraineté politique et militaire pour mener de leur propre gré des actions d’envergure sans interférence des alliés.


 

Le peuple tchadiens qui attend d’être délivré de la tyrannie du régime actuel, doit d’ores et déjà se rendre compte que les choses sont extrêmement compliquées sur le terrain pour les mouvements armés de l’est, confrontés à d’énormes questions d’organisations larvées, auxquelles, ils sont tenus obligatoirement de résoudre pour éviter de déchanter demain  l’opinion publique nationale qui place en eux, un réel espoir.



Makaila Nguebla