Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : Fin d'exil pour Ahmat Yacoub, mercredi à N'Djaména accompagné de M. Charfadine

TCHAD, N'Djaména - Le Président de Liberté Sans Frontière, Mr. Ahmat Mahamat Yacoub Dabio fondateur du mouvement politico-militaire historique le FNTR (front nationale du Tchad Rénové) quittera mercredi 15 avril la France en direction de la capitale tchadienne, N'djamena. Le retour de Ahmat Yacoub Dabio intervient après environ 18 années d'exil en France. Fondateur du Front national du Tchad rénové et du Groupe de presse Alwihda.



Ahmat Yacoub autour d'un pot avec des amis, Le Mans -France
Ahmat Yacoub autour d'un pot avec des amis, Le Mans -France
TCHAD, N'Djaména -  Le Président de Liberté Sans Frontière, Mr. Ahmat Mahamat Yacoub Dabio fondateur du mouvement politico-militaire historique le FNTR (front nationale du Tchad Rénové) quittera mercredi 15 avril la France en direction de la capitale tchadienne, N'djamena. Le retour de Ahmat Yacoub Dabio intervient après environ 18 années d'exil en France. Fondateur du Front national du Tchad rénové et du Groupe de presse Alwihda.

Accompagné notamment de Mahamat Charfadine actuellement leader du FNTR dont on se souvient que qu'il fût directeur de cabinet du Colonel Hassabalah coordinateur du mouvement rebelle UFCD et Moudjib, Ahmat Yacoub sera reçu à Ndjaména par le Médiateur de la république et d'une importante délégation de hauts dignitaires du Gouvernement du Président Déby.

"Il est un moment où l’homme doit penser à aller à la retraite. Il faut laisser la place aux jeunes. Je pense que le moment est venu pour moi de m’occuper de l’avenir de mes enfants…" avait annoncé il y a quelques mois Ahmat Yacoub Dabio, qui tire sa révérence et s'apprête à rentrer au pays.

Annoncé en octobre 2008 le retour de Ahmat M. Yacoub à N’djamena semblait être reporté plusieurs fois pour des raisons non élucidées. Ce qui est sûr, des négociations discrètes avec le gouvernement avaient eu lieu au travers plusieurs rencontres.

Dans un message adressé aux autorités françaises, Mr. Ahmat Yacoub a tenu à remercier la France pour l'avoir accueilli et protégé tout au long de son exil. En Septembre 1995, il échappa à une arrestation soudanaise grâce à l'intervention de l'ambassade de France à Khartoum.

Ahmat M. Yacoub remercie tous ceux qui ont contribué à son retour au pays et s'engage à déployer tous ses efforts pour le seul
objectif, qu'il défend,  celui de la recherche de la paix dans ce pays meurtri par quatre décennies de guerre fratricide.

La seule exigence d’Ahmat Yacoub était de rentrer par un pays tiers. Il faut dire qu’en 2006, son nom figurait sur une liste noire de 25 personnes recherchées par le gouvernement tchadien. Le lancement de son journal Alwihda a même été annoncé par la presse locale.