Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak



Arrêtés par les agents de renseignements tchadiens depuis fin septembre 2008, pour des raisons qui demeurent inconnues, six jeunes appartenant à la communauté kreda, ne sont toujours pas localisés par leurs parents au Tchad.
Parmi eux, se trouvent Nour Nakour Mahamat, petit frère de Gourbal Nakour, leader du Parti d'Actions Républicaines (PAR) groupe politico-miliaire en exil.

Les parents qui s'inquiétent des  nouvelles de leurs proches, ont été abusés  par les indicateurs de l'ANS, qui les avaient extorqués plusieurs sommes d'argent sous prétexte de les libérer.

Hélas! Les  organisations locales et internationales jusqu'à là silencieuses ne sont  apparemment pas préoccupées par ces arrestations arbitraires au Tchad.

Transférés d'un lieu à un autre, les six jeunes ne sont ni jugés et ne savent rien du sort qui les attend.

Gourbal Nakour, dont le petit frère fait partie des personnes détenues, s'insurge contre ces atteintes aux droits de l'homme qui passent inaperçues et dont sont victimes ses proches à cause de son opposition au régime.

Il accuse clairement le pouvoir d'Idriss  Deby d'avoir ordonné les arrestations dans le milieu de son groupe  éthnie en mesure de son combat politique sur le net et sur le terrain militaire.

 "Vous comprendrez donc le mobile dominant qui motive et légitime  ma lutte contre ce pouvoir d'injustice totale" a-t-il dit!

Le régime de Ndjaména, connu pour sa politique répressive et ses actes de répresailles, reste fondamentalement, celui de terreur pour des populations tchadiennes dépossédées de leurs droits élèmentaires.

Le Tchad, reste une terre où la culture de  l'impunité et de l'arbitraire, est autorisée et encouragée ce qui explique d'ailleurs la longévité de ce régime qui ne subit aucune pression au niveau national et international.

Il est temps qu'une chaîne de solidarité internationale soit mise sur place pour exiger du pouvoir l'arrêt immédiat des pratiques inhérentes aux régimes d'exception.

Makaila Nguebla