Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
L'équipe de la CIDI en France

Le président tchadien, Idriss Deby Itno, a approuvé l'idée d'une "équipe technique d'évaluation" des accords de paix au Tchad, soumise par une ONG tchadienne de la diaspora, la Cidi, pour sortir le pays de la crise, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes.

La proposition a été présentée à M. Deby Itno par Dr Djimé Adoum, coordonnateur de la Commission indépendante pour le dialogue inclusif (Cidi) lors d'une rencontre en octobre 2008 au Canada, selon un communiqué de la Cidi et des sources diplomatiques tchadiennes.

La Cidi, dont le coordonnateur est basé aux Etats-Unis, oeuvre pour la tenue d'une concertation politique pour arriver à la paix au Tchad, confronté à des rébellions et entretenant des relations tumultueuses avec le Soudan voisin. Les deux pays s'accusent régulièrement de soutenir leurs opposants armés.

Selon l'ambassadeur tchadien à Washington, Mahamoud Adam Bachir, qui était présent à l'audience au Canada, le président Deby Itno "a donné son accord à la proposition de la Cidi visant à créer une équipe technique pour évaluer les accords existants" signés depuis 2007 pour la paix au Tchad.


Cette information a été confirmée à N'Djamena par le ministère tchadien des Affaires étrangères. Un responsable a cependant précisé qu'il n'y avait "pas de mandat particulier délivré à M. Djimé Adoum de négocier au nom du gouvernement avec l'opposition armée".

Dans son communiqué, la Cidi affirme avoir "reçu l'approbation du président pour mettre en place et envoyer sur le terrain" cette équipe d'évaluation technique "et proposer des voies de solutions".


Elle "recueillera des informations auprès de l'opposition politique armée, des acteurs internationaux, des ONG" ainsi qu'"auprès des forces vives tchadiennes".

C'est la première pierre "pour la construction de la route de la paix", s'est réjouie Caring For Kaela (CFK), une ONG américaine en faveur de l'enfance menant des activités au Tchad et qui a organisé une consultation multipartite sur le conflit tchadien.

L'équipe n'est pas encore composée et le budget, non communiqué, est en attente de financement, d'après le communiqué de la Cidi.


Il est généralement admis "que les conflits du Tchad et du Darfour (ouest du Soudan, en guerre civile) ont des dynamiques qui les renforcent mutuellement. En comparaison, peu a été fait pour résoudre les causes internes du conflit au Tchad", estime l'ONG.

Elle souligne que depuis 2007, trois accords de paix ont été signés notamment (à N'Djamena en août 2007, Syrte en octobre 2007 et Dakar en mars 2008) avec "peu de progrès pour le retour de la stabilité interne et régionale".


(©AFP / 04 avril 2009 00h47