Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La reprise des combats prévue au début du mois d'avril prochain, se précise au fur et à mesure au Tchad et opposerait sans nul doute la rébellion aux troupes gouvernementales.

Ces préparatifs militaires de par et d'autre des parties en conflit armé, constituent pour les citoyens épris de paix, une véritable source d'inquiétude évidente.

Tout le monde admet, que par sa mauvaise volonté, de trouver des réponses urgentes  par la voie et les moyens  de réglement pacifique à la crise politique au Tchad, Idriss Deby risquerait une fois encore, de plonger ce pays dans une guerre fratriticie meurtrière sans issue pour tous.

Devant une telle situation, il lui est  demandé sans cesse de démissionner pour éviter de verser le sang des fils du Tchad et endeuiller de nombreuses familles.

Les conflits armés  comportent des dégâts matériels et en vies humaines  auxquels nous ne pouvons être insensibles.

La rébellion tchadienne a réaffirmé à maintes fois sa ferme volonté  de déposer les armes pour donner une chance à une solution négociée  avec le pouvoir afin de  sortir le pays de l'impasse actuelle.
 
Mais force est de constater que,  face à l' intransigeance et au refus manifestes d'Idriss Deby de dialoguer avec son opposition démocratique et les groupes politico-militaires au Tchad, les positions des  forces vives se sont radicalisées  à l'encontre de son régime.


Sa démission qui reste d'actualité, serait la seule alternative pour que les armes ne crépitent plus au Tchad et que ce pays ne devienne  une poudrière.

A Madagascar, Marc Ravalomana, a démissionné  simplement sous la pression de la rue, il en a épargné à son peuple et à son pays un enlisement intégral, pourquoi Deby ne fasse pas idem ?

Nguebla Makaila