Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communication de l'UFR : Que ça démarre !

A l'Est du Tchad, la chaleur s'est installée et les pluies sont attendues dans les semaines à venir. Sur le plan militaire, la tension monte exponentiellement. Tout le monde sait que dans les deux camps, rébellion – gouvernement, les préparatifs battent leur plein. Les bruits des bottes se font entendre de loin, les véhicules sont remis en état, les armes et les munitions redistribuées. L'état major se réunit de plus en plus régulièrement. Autant dire que c'est carrément la veillée d'arme dans les QG.


Aussi étonnant que cela puisse paraître, la fanfare nationale de l'UFR est en marche de cette démonstration de force qui se déroule à l'Est du Tchad. La communication de l'UFR est restée curieusement très timide. Et pourtant, la désignation du duo Abderamane Khoulamallah – Ali Ordjo Hemchi a été unanimement bien accueillie. Ces deux messieurs ont déjà fait leur preuve et leur détermination à déshabiller le régime d'Idriss Deby Itno ne souffre d'aucune ambiguïté.
Néanmoins, si on considère les remous qui ont agité ces dernières semaines le front Est, notamment la désignation du Président et du chef d'état major général de l'UFR, sans oublier les frondes au sein des différents mouvements armés, on peut comprendre le service minimum de la cellule de communication. Car comme dirait l'autre, trop communiquer nuit à la communication.


Cependant, les choses sont bien rentrées dans l'ordre maintenant et les premiers coups de feu peuvent retentir d'un jour à l'autre sur la tête de Deby. Présentement, Blogs et sites Internet devraient se mettre en ordre de bataille. Nous pensons aussi que les cellules de communication de l'UFR devraient être déjà en place et entrain de carburer en ce moment. Malheureusement ce n'est pas le cas et cela non seulement nous inquiète mais aussi taraude nos esprits. Les militaires s'activent mais les politiques traînent le pas. On ne va pas attendre que ça brûle pour bombarder nos supports avec des communiqués ! Non, le travail ne se résume pas aux communiqués pour annoncer la chute des villes et fournir les bilans des combats. Il y a mieux et beaucoup à faire sur le plan de la communication pour accompagner l'exploit des hommes sur le front.

Nous ne comprenons donc pas pourquoi ce silence radio. Dès sa désignation à la tête de la Com de l'UFR, Monsieur Abderamane Khoulamallah avait annoncé la couleur en demandant aux cellules existantes de s'abstenir de parler au nom de l'UFR. Il avait promis que très rapidement, en concert avec les différents acteurs, il allait procéder à l'installation des différentes cellules de Com. en Europe, Amérique et en Afrique. Hélas, nous constatons que rien n'est fait à ce jour.


Face à ce flou et cet immobilisme inquiétant, on s'interroge. Pourquoi l'UFR ne débloque pas un budget conséquent pour la Communication ?  Monsieur khoulamallah aurait pu faire le tour d'Europe et d'Afrique pour installer ces cellules et motiver les acteurs qui n'attendent que ça. La rumeur nous rapporte qu'un bureau officieux composé de quatre personnes est déjà en place à Paris et s'activerait très discrétement. Ces personnes ne feraient pas l'unanimité et pourraient être parachutées à la dernière minute pour faire partie de la cellule de communication de l'UFR en Europe. Les hauts responsables de l'UFR, dans le feu de l'action, seraient mis devant un fait accompli.


Si ces informations se confirment, ce sera très préjudiciable pour l'UFR. Nous espérons une prompte réaction de Monsieur Abderamane Khoulamallah pour édifier les sympathisants qui se posent beaucoup de questions. La communication compte énormément dans cette lutte de libération. La preuve : la censure en vigueur au Tchad sur les sites et blogs tchadiens. Que la communication démarre maintenant.

Source: ambenatna