Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak



Depuis le 04 mars dernier,date  de  laquelle, la Cour Pénale Internationale (CPI) a émis un mandat d'arrêt à l'encontre du Président soudanais, Oumar Hassane El-béchir,Il nous est permis de remarquer tristement, le développement à une vitesse croissante d'une campagne de presse généralement haineuse et hostile à son égard ménée par  des médias occidentaux.

La CPI, trouve refuge derrière les médias pour relayer sa pression à chaque fois que Oumar El-béchir  se déplace soit au Soudan ou bien hors de son pays.

Depuis qu'il a entamé sa tournée, qui lui a conduit successivement en Erytrhrée, en Egypte et en Libye, nos oreilles sont rabâchées et nos esprits martélés par l'emploi réccurent des termes comme : narguer et défier,  et ce; pour opposer davantage le Président soudanais et  la communauté internationale mais aussi et surtoit  dans le souci majeur  de creuser le fossé entre son pays et le reste du monde.


Cette campagne de presse savamment orchestrée, a suscité au Soudan et en Afrique en général l'érection d'un élan de solidarité en faveur du dirigeant soudanais, devenu victime d'une large conspiration internationale.

Les Pays en Voie de Développement (PVD) s'insugent de plus en plus contre cette démarche tendancieuse des juridictions internationales poussées au creneau par des pays industrialisés, motivés par leurs intérêts crypto-personnels au détriment malheureusement des droits de l'homme et de la démocratie universelle dont ils prétendent prôner pour justifier leurs cupidités de conquérir certains Etats qui ne plient pas l'échine.

C'est pourquoi, il est fortement recommandé à certains médias occidentaux de refuser d'être des outils de propagande  hostile et méprisante à l'encontre des dirigeants des Etats dont les rapports sont tendus avec ceux du monde dit "civilisé".


Makaila Nguebla