Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

République du Tchad

Souveraineté –Unité -Progrès

Parti D’Action République au Tchad

 



« L’ordre ou le désordre dépendent de l’organisation, le courage ou la lâcheté des circonstances, la force ou la faiblesse des dispositions ». Sun Tzu (L’Art de la guerre)

 

Le Parti D’Action Républicaine au Tchad et la Force D’Action Armée Républicaine (P.A.R/F.A.A.R) tiennent à informer l’opinion nationale et internationale, qu’ils soutiennent l’Union des Forces pour la Démocratie et Développement Rénové et suggèrent aux autres mouvements politico-militaires de lui apporter  tout le soutien et toute l’assistance nécessaires  en vue de son intégration dans la grande famille de  l’oppositions tchadienne.

 

L’objectif final et commun est de chasser immédiatement la dictature de notre pays et amener un changement démocratique  réel au Tchad. Le PAR croit que l’UFDD/R  représente une force non  négligeable et sa participation dans l’union jouera un rôle capital car elle regroupe presque toutes les couches sociales tchadiennes.

 

Le PAR soutient la position du gouvernement soudanais dans sa lutte contre les mercenaires du Mouvement pour l’Egalité et la Justice (MEJ) à la solde de leur chef de tribu Idriss Deby et condamne fermement la décision de la Cour Pénale Internationale d’inculper le Président Omar el-Bachir. Nous soutenons sans réserve la position du gouvernement soudanais.

 

D’autre part, le  PAR dénonce avec vigueur l’attitude débile et servile de M. Nouri envers l’UFDD/R et rappelle à Nouri qu’il y a à faire la jeunesse de choses entre un mouvement politique et un chef de tribu et l’UFDD est un acquis collectif non individuel. Le PAR met en garde si jamais le pire arrive à ces dissidents de l’UFDD, M. Nouri sera tenu personnellement et il devra en tirer  les conséquences.

 

Le PAR se souvient  de la guerre de Wagnagua Kebbir (en 1984) qui avait été très coûteuse pour le régime d’Habré et qui reste une leçon inoubliable, lorsqu’il avait été contraint à faire  une grande concession ou reforme administrative en faveur des ressortissants du Kanem et du Moussoro dont  quatre ministres issus d’une seule sous-préfecture.

 

La misère de la patrie recommande à tous et toutes de revenir à la raison et de bien coordonner nos actions sur le terrain. En effet, nous ne voulons pas l’un des anciens chefs de la DDS,  M. Nouri imposer ses manières de voir, de penser et d’agir.  Nous voudrons suggérer aux autres  organisations de l’opposition opérationnelle défendant les mêmes causes d’aider l’UFDD/R, afin de bien coordonner nos prochaines actions pour la libération totale de notre pays et l’instauration d’un véritable État démocratique et égalitaire.

Nous suggérons aux Mahamat Nouri, Guehini Kore, Mouta Tourkyiami, Djougou Hamishi, Tahar Ganasou, Brahim Djidda et Jean Louis Chedai de  rejoindre leur patron Hissein Habré afin de répondre collectivement aux crimes qu’ils ont commis contre le peuple Tchadien. Leur place n’est pas au sein d’une opposition qui lutte pour la Paix et la Liberté !.

 

Le PAR tient à souligner que l’une des grandes entraves de l’opposition pour le changement, c’est l’existence des anciens criminels de la DDS en son sein. En effet, ils contribuent à décrédibiliser moralement la juste cause de la révolution tchadienne. L’opposition ne peut pas vaincre le régime dictatorial sans commencer par procéder à un véritable examen de conscience et à un nettoyage dans ses rangs. Si elle y parvenait, le départ Deby ne sera qu’une affaire de semaines.

 

 

Le PAR veut aussi prévenir à la fois les soudanais et l’opposition que les anciens DDS qui étaient la cause de l’échec de l’oppositions à N’djamena, car ils prétendent être des fervents défenseurs de la cause de l’opposition tchadienne et un ennemi juré de Deby, mais comment explique les ralliements massifs de leur proche parents comme Dadi Wedji et Hussein Hamita avec des véhicules et trentaines de leur cousins, ceux derniers pendant qu’ils étaient à l’ufdd;  ils accusent toute l’opposition opérationnelle d’être des agents de Deby-(ANS) ou le régime dictatorial ? Comment expliquent-ils leur présence à N’Djamena?

 

Le dictateur Deby a mis en place un système mafieux  pour faire endormir l’opinion internationale et le peuple tchadien. La situation dans notre pays le Tchad est de plus  chaotique et il faut un vrai sursaut des patriotes pour y mettre un terme définitif.

Fait à Kaskoua, le 22 mars 2009

 

Pour le président du PAR/FAAR


Gourbal Djiddi Nokour


partchad@yahoo.com