Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

« En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai. »

C'est le droit et le devoir des citoyens que nous sommes de vous écrire, parce que nous ne pouvons plus continuer à nous plaindre, à participer à des discussions stériles sur la situation du pays, et à ruminer les mêmes propos. Nous avons honte de notre silence, qui pourrait être jugé approbateur, alors qu'il n'en est rien.

Nous dirons d'entrée de jeu que cette lettre ne revêt aucun caractère personnel, et que nous aurions écrit à quiconque serait le Porte-parole de l’Union des Forces du Changement à ce moment si critique de notre histoire. Notre but n'est pas de vous critiquer négativement, comme beaucoup le font, quoi qu'il ait mille et une raisons de le faire.

Il est encore moins de vous insulter, comme certains le font, car notre éducation, le respect de l'autre et des règles de la bienséance, notre tempérament et nos principes nous l'interdisent absolument. Notre but n'est certainement pas de vous flatter. Ce n'est pas du tout notre genre, et il y a déjà autour de vous, nous l'imaginons, assez de gens à le faire. Le seul et unique but de cette lettre est de vous faire humblement quelques suggestions et comme le dit l'adage qui aime bien châtie bien.
Monsieur le Porte-parole de l’UFR, au départ, la communication politique désignait l'étude de la communication du gouvernement vers l'électorat, puis l'échange des discours politiques entre la majorité et l'opposition. Ensuite le domaine s'est élargi à l'étude du rôle des médias dans la formation de l'opinion publique, puis à l'influence des sondages sur la vie politique.

Aujourd'hui, elle englobe l'étude du rôle de la communication dans la vie politique au sens large en intégrant aussi bien les médias que les sondages, le marketing politique et la publicité avec un intérêt particulier pour les périodes électorales. Cette définition extensive a l'avantage de prendre en compte les deux grandes caractéristiques de la politique contemporaine : l'élargissement de la sphère politique et la place croissante accordée à la communication, avec le poids des médias et de l'opinion publique.

Monsieur le Porte-parole de l’UFR, l'irruption d'Internet dans la communication politique a profondément bouleversé les relations entre les médias traditionnels et les hommes politiques. L'espace public tel qu'on le connaissait jusqu'alors a changé : de nouveaux acteurs politiques communicants sont apparus, et les acteurs déjà présents ont dû modifier leurs modes de communication.

Vous ne pouvez pas vous inscrire dans une logique offensive en apportant des démentis en permanence et ce avec des signatures amalgamant l'homme d'affaire et l'homme politique. Peut-être que vous aviez choisi cette manière de signer a des fins d'authenticité mais hélas, parfois les conséquences trahissent les bonnes intentions! Les communiqués et messages émanant de l'UFR doivent plutôt être authentifiés tant par la forme, le fond, le sceau, le support pour éviter toute confusion avec votre adresse personnelle au point de proclamer en paraphrasant une formule monarchique "L'UFR c'est moi!".

Dans l’état actuel des choses, l'existence de l'UFR partout sur la toile serait plus que nécessaire que des sorties sous forme de réactions aux travaux d’intox de l’opposition qui profite du vide l’UFR laisse sur la toile. Vous allez certainement vous demandez comment exister médiatiquement dans un contexte d'hibernation politique et de flottement organisationnel.
Il fallait justement profiter de ce temps mort pour:

-Créer un débat sur le programme de Société de l'UFR: quelles sont les lacunes de son programme? Comment peut-on l’améliorer ? Quel serait le cahier de charges que propose l'UFR après sa prise de pouvoir? A quand se situe le Forum National après la prise du pouvoir? Et les élections?

-Former des cercles de réflexions départ le monde en sollicitant l'avis, l'apport intellectuel de tous les fils et filles de l'intérieur et de l'extérieur du Tchad si tant est que l'UFR s'est investie d'une mission nationale et salvatrice;

-Accorder des entrevues, rendre compte des activités sur le terrain, sonder l'opinion publique sur la conduite des affaires jusque-là;

-Approcher les différentes associations de droit de l'homme, les ONG, les Ambassades, les organismes internationaux qui restent et demeurent des partenaires indépassables avec qui l'UFR se doit de composer.

C'est dire camarade Koulamallah qu'il faut remplir ce vide pendant ce moment de léthargie généralisée ou l’histoire de mandat d’arrêt contre le Président semble nous distraire de notre combat. C'est justement de ce vide qu'ont surgi ces multiples rumeurs qui sapent le moral des camarades et des combattants et qui font le lit des barbouzes tapies dans l'ombre des coulisses et des couloirs de l'UFR.

Nous aurions vivement souhaité que d'autres et ils sont nombreux ces brillants tchadiens, restés silencieux jusqu'à présent, apportent leurs contributions au débat afin de faire l'histoire avec l’UFR. Le silence n'est plus de mise, la peur non plus.

Monsieur le Porte-parole de l’UFR, nous vous remercions d'avoir pris le temps de lire cette lettre. Elle est de deux citoyens qui tout simplement désirent ardemment un changement, et qui ne sauraient souhaiter le naufrage d'un navire à bord duquel ils se trouvent eux aussi.

Monsieur le Porte-parole de l’UFR, il est très tard, mais il n'est pas encore trop tard. Donnez le ton, le bon ton. Tous les militants de l’UFR vous attendent. Une jeunesse toute entière demande qu'à vous être reconnaissante de lui redonner sa fierté, son goût de vivre.

Il est possible pour vous de rendre service à l’UFR et à son président en anticipant les désirs des militants qu’en vous cantonnant a des communiqués qui font de vous un homme qui est à la fois au Soudan et en France.

Comprenez M.le Porte=Parole que l'UFR a aussi son opposition. Elle ne navigue pas sur un terrain conquis.C'est a vous le grand travail d'anticiper et de contrecarrer la strategie de vos opposants que de sortir des "communiqués-Réactions". Amener vos opposants a reagir si vous voulez gagner du terrain a l'avenir.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Porte-parole de l’UFR, l'expression de nos meilleurs sentiments.

Citoyens Issa Kouroundou et Félix Ngoussou (RFC-USA)