Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                            

REPUBLIQUE  DU  TCHAD                                                     

Unité-Travail-Progrès                                                                     

  Front  d’Action  Commun                           

La 1ère armée du Frolinat

Volcan

Frolinat Original

Mouvement des Militants Tchadiens

Révolution Populaire pour le Salut du Tchad

                                     

           F.A.C                           


                                                                   A

Son Excellence, Mouammar Alkhadafi, frère révolutionnaire et Musulman, guide de la révolution Libyenne, en Jamahiriya  Arabe libyenne, populaire et socialiste et le président en exercice de l’union Africaine à Tripoli et Addis-Ababa-Ethiopie.
 

   

      Excellence, le guide de révolution Libyenne, et président de l’union Africaine,

      Excellence, Monsieur le président.

Conformément à votre haute personnalité et capacité expérimentale de règlement des conflits, en Afrique où rien ne vous échappe en connaissance de cause suivant les circonstances de l’heure, dans ce moment contemporaine, ou l’Afrique continentale joue son rôle de développement, politique, sociale, économique et culturel ; nous avons le grand honneur de vous adresser la présent pour des faits très précis destines à vos appréciations dans l’espoir de les étudier pour un règlement définitif, concernant le vieux conflit armé tchadien.


Tout en s’appuyant sur votre confiance et votre droiture et votre pensé d’organisme, avec tout les étapes de la vie contemporaine et les qualificatives qu’on vous doit sans aubades, à votre esprit ingénieux, depuis la révolution du 1er septembre 1969, date historique de l’honorable Révolution Libyenne, en Jamahiriya Arabe Libyenne, populaire et socialiste, dans une succession des étapes nobles et de liberté démocratique installées.

1- La proclamation du pouvoir du peuple en Grande Jamahiriya en 1977.

2- En tant que guide de la Révolution, vous aviez détruits les prisons et libéré les prisonniers de tout la Jamahiriya.

3- l’agression par les forces croisées Américano-Atlantique contre le peuple de grande Jamahiriya, frappée d’échec.

4- La date de 1973 a été la proclamation de la Révolution populaire en Grande Jamahiriya.

5- Evacuation en date de 1970 des forces croisées Américaines de grande Jamahiriya.

6- Création de l’association Mondiale de l’appel Islamique, basée à Tripoli en Libye.

7- Entre autres, l’effort d’importance capitale et historique que vous aviez déployé au soutien sans réserve à la Révolution Tchadienne, le FROLINAT ( Front de Libération Nationale du Tchad ) jusqu'à sa victoire dans la Réconciliation Nationale sous les auspices de l’O.U.A ( Organisation de l’Union Africaine de l’époque.

Ceci c’est grâce à votre subîmes intervention diplomatique fructueuse, auprès des Etats Africains par l’assistance de leurs représentants officiels avec leur effort, en occurrence :

Le Nigeria, le Niger, le Cameroun, le Soudan, l’Empire Centrafricaine, la Libye.

 

Et c’est ainsi qu’avec votre diplomatie à l’échelon International, a eu lieu la rencontre sur la réconciliation Nationale du Tchad, et qui a donné la naissance à la constitution d’un gouvernement de union national de transition, appelé : G.U.N.T devant l’opinion internationale, et qui malheureusement a failli à sa mission dont il était responsable pour un délai de 18 mois à sa rentrée à N’Djaména, la capitale, après l’accord de Lagos, ancienne capitale de république fédérale du Nigeria, dignement signé par les antagonistes, regroupant entièrement les onze (11) tendances tchadienne en présences des instances supérieurs de l’O.U.A réunies du 13 au 18 Août 1979, y compris la secrétaire général Adjoint de l’O.U.A de l’époque.

 

 De l’époque après 13 ans de lutte passée de 1966 à 1979 sans oublier l’assistance d’autre états africains comme observateurs, il s’agit du Sénégal, le Libéria, du Congo Brazzaville, du Bénin, donc en considérant de ces événements tragiques, pour reconstituer l’unité national et la souveraineté du Tchad que cet accord cité ci-haut à été accepte à l’unanimité dans le but d’instaurer la paix, la sécurité, et d’assurer la justice sociale, la concorde et la confiance, à tout les niveaux de la vie nationale tchadienne.

 

Croyant finalement à cela, depuis ce temps d’accalmies, un dérapage criminel a coupé court, et les guerres civiles ont repris place dans la capitale N’Djaména qui était devenue de nouveau sous des violentes combats meurtriers pendant neuf (9) mois et les hostilités étaient par la suite généralisées dans ensemble du pays.

Et dans la même situation, l’ancien président tchadien Hissène Habré a règne avec la continuité pendent huit (8) ans après, le G,U.N.T (gouvernement d’union nationale de transition) et le président actuel en la personne de IDRIS DEDY ITNO, après sa rentrée dans la capitale N’Djaména en décembre 1990 jusqu'à nos jours a 18 ans de règne dans cette continuité de la guerre civile.

 

- tous les deux, aides par la France puissance coloniale pour ses propres intérêts, n’ont puis ramener la paix  et la sécurité au Tchad, tandis que ce dernier résiste encore avec le même soutient de la France installé solidement avec les armées françaises omniprésentes et occuper toutes endroits stratégiques du Tchad et la guerre civile intermittence que nul ne puisse l’arrêt tant que la paix et la sécurité du pays sont menacées.

- En fin, dans cette opinion nationale et internationale, nous vous prions de bien vouloir accepter après toutes ces analyses, nos doléances qui font l’essentiel de nos revendications  à la rechercher de la paix, et de l’instabilité de notre pays.

 

-En précisant tout d’abord, que nous sommes très satisfaits de cette prise d’initiative et d’équité qui nous a donne la présidence  de l’union africaine, émanation de votre propre projet initial qui a forme à réforme l’ancienne Organisation de l’Union Africaine O.U.A qui désormais l’exemple est en marche pour toute l’Afrique contemporaine et que saluons sans réserve, et qui l’importance capitale, avec notre esprit ingénieux contre les esprits étroites et hésitants du néo-colonialisme.

-Bref, nous considérons que c’est une grande réussite pour l’Afrique qui chercher à ce libérer des séquelles coloniales  pour une véritable indépendance des Etats unis d’Afrique.

-C’est pourquoi, nous insistons sur la tenue d’une table ronde qui la seule issue de la crise politique au Tchad, par cet ordre politique de passer en revue du vieux conflit tchadien armée que rien ne vous échappe dans son passée ou présentement pour arrêt cette tempête politique reconduite par le président IDRIS DEBY ITNO et ses agents patentés qui aiment la continuité de cette guerre civile en Afrique sous les bottes des pays occidentaux avec comme base stratégique au Tchad.

 

En outre pour n’est pas démoralisé le peuple Tchadien, dont la plupart de ses habitants sont assaillis de l souffrance et des exactions, des tueries, d’autres réfugies dans les pays voisins ou ailleurs en Europe.

Le conflit armé tchadien est conflit Tchado-Tchadien, il n’a jamais en un conflit frontalier TCHADO-SOUDANAISE, mais le pouvoir du président  Idris Deby Itno soumis à des illusions dictées par la France, la transformé en conflit Tchado-Soudanais, qui devenue un appât aux pays occidentaux par leur volonté unanime contre le Proche Orient.

 

 

 -  Maintenant, que son revers frappe le Soudan, qui minimise le conflit armé tchadien qui est un conflit dangereux, le Soudan risque de se glisser sur le bord de l’abîme, il refuse de nous entendre dans cette vérité, nous voulons dans urgence, cette initiative de table ronde pour tous les opposants tchadiens de l’ intérieur et de l’extérieur soit un rendez-vous à cet égard, pour dénouer la crise politique qui sévit au Tchad depuis des années de  guerre civile afin de régler définitivement le conflit armée tchadien dans un lieu sûr comme la capitale de la république fédérale du Nigeria, capable d’organiser comme par le passé, bien entendu sous les auspices de l’union Africaine et les représentants officiels des pays voisins du Tchad, assisté des observateurs et de l’union Européenne en cas de besoin.

- quant aux réconciliations partielles ou partisanes qui ne font qu’à grandir l’espoir du pouvoir absolu d’IDRIS DEBY ITNO à continuer la guerre civile, qui rejette  totalement la paix et la stabilité du pays.


En conclusion, l’Union Africaine doit se positionner à l’égards de ce conflit et mettre un terme au problème ; en attendant donc votre dernier position toutefois dans l’espoir d’un règlement définitif.

 

 

                                               Fait à Genève, le 07 Mars 2009.

 

                                                La lutte continue.

                                               Vive république Tchadienne libre.

 

                                                 AL-HADJ  MAHAMAT  ABBA SEID.

                                             Président du conseil suprême FROLINAT-Premier Armée.