Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Une dépêche, nous est parvenue tard aux environs de minuit, heure de Dakar, nous annonçant que dans la journée du dimanche 1er mars 2009,tôt le matin, des bagarres rangées d'une rare intensité, ont éclaté  à Donia (Goré dans le logone oriental au sud du Tchad), région pétrolifère.

Elles ont opposé des autochtones aux allogénes militarisés en possesion d'armes à feu, à leur tête  Mahamoud Abdiguidine. Ce dernier a arraché et gardé 24 boeufs des autochtones chez lui.

Notre source, affirme que malgré le déplacement des officiels dont  le Gouverneur, sur le lieu, la tension est toujours vive et perceptible dans la région entre les communautés bélligérantes. Il y a mort d'hommes.

Il convient de rappeler, depuis que, la classe politique a institué et encouragé le repli identitaire au Tchad,  les conflits armés à caractére confessionnel et interethnique, se sont accrus et répandus sur l'ensemble du territoire national dans tous le sens.

Si d'aucuns, pensent que le Tchad, est UN et INDIVISIBLE , les autres estiment, en revanche, qu'il ne doit pas ressembler à  une jungle où la prééminence des hommes armés incontrôlés qui régnent  en seigneurs sur leurs semblables dans une totale impunité, ne prime sur le droit de chaque citoyen.

Ce regain de tensions inter-communautaires,découle de la nature irresponsable du régime en place, qui trouve son compte que dans l'insécurité sociale à grande échelle.


De l'avis de nombreux observateurs nationaux, le communautarisme poussé dans le pays, demeure la principale cause qui fait planer une redoutable menace sur la cohésion sociale et les risques réels de la dislocation de la nation tchadienne dans un proche avenir.


C'est pourquoi, nous pensons qu'il faut mettre terme immédiatement aux facteurs de divisions sociales, pour que les violences interethniques laissent place à la tolérance afin que les Tchadiens de tous bords ou de toutes les origines s'acceptent dans leur différence dans un même pays qu'est le Tchad qui doit son existence à sa diversité et à la volonté de ses fils de vivre ensemble.


Makaila Nguebla