Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Depuis la publication de l'article intitulé "Jamais l'UFR ne renversera Déby", un individu se disant journaliste Français, me traque. Il m'invite à une rencontre ou à un entretien téléphonique. Il dit s'appeler Sixte Fiorucci. Je n' en dirais pas plus. Je livre ici l'intégralité des mails que nous avons échangés avant d'ajouter mes propres commentaires.
 
Le premier mail qui m'a été adressé commence ainsi :
 
  Monsieur,
 
J'ai bien appécié votre article qui reflète une large part d'objectivité. Moi-même journaliste, j'ai dans l'intention de très vite retourner au Tchad pour de grands supports médias français. Vous pouvez vérifier l'exactitude de mes dires en cherchant un peu sur google. Je préfèrerais vous avoir par téléphone ou autour d'un café pour en discuter.
 
Cordialement
 
Sixte Fiorucci
 
REPONSE DE BELEMGOTO Macaoura :
 
To: sixtefiorucci@hotmail.com
Subject: Re : Demande d'entretien
Date: Fri, 6 Feb 2009 07:06:41 -0500
From: macaoura@aol.com

Mon cher !

On dirait que t'es du CCFAN, c'est-à-dire pas intelligent. Ta manière de vouloir me rencontrer pour me connaître le laisse penser.
 
Macaoura
 
REPONSE DE SIXTE FIORUCCI
De :sixtefiorucci@hotmail.com
 
Ecoutez,
 
Pour faire mon travail correctement, j'imagine que vous serez rue des belles feuillles samedi. Si oui nous pourrions nous y voir si vous êtes en Afrique ou ailleurs, j'imagine que vous pourriez me relayer vers d'autres contacts. Voilà tout mais votre agressivité verbale ne reflète pas votre article qui appelait au dialogue.
 
Sixte Fiorucci
Paris
 
REPONSE DE BELEMGOTO Macaoura :
 
Merci Monsieur Sixte Fiorucci !
 
Comment peut-on se voir quand vous ne précisez ni votre adresse, ni coordonnées. Vous ne savez même pas où j'habite pour me proposer un café.
 
Moi, je pense que internet est un outil précieux : posez-moi les questions dans un mail et je vous répondrai.
Je suis en Alaska !
 
Salut !
 
REPONSE DE SIXTE FIORUCCI :
 
Juste une question alors...
 
Pensez vous à une montée rapide sur N'djamena des troupes de l'UFR. Car une fois proche de la ville je sais que les voles seront interrompus. A moins que vous ne pensiez (ce que je doute) qu'ils fassent fort alamo de la capitale en occupant les autres villes.
Merci et donc bonne matinée
 
Et n'ayez crainte je ne suis pas des services secrets juste un journalsite qui cherche à mettre en lumière la situation dans votre pays magnifique au demeurant.
 
REPONSE DE BELEMGOTO MACAOURA
 
 
Vous n'avez pas du tout l'air d'être un journaliste. J'en ai le flair. Vous êtes un Tchadien. N'est-ce pas mon cher vrai-faux journalitse ? Rien qu'en lisant les mails très courts que vous m'avez envoyés et en les analysant, on sent du faux. Voilà tout. Suis adulte et avisé.
 
REPONSE DE SIXTE FIORUCCI :
 
Mais verifiez sur google...Tapez Sixte Fiorucci vous verez...Même mieux tapez sixte fiorucci l'optimum et vous verez mon reportage de mars dernier.
 
Etes vous sur facebook?
 
Ci joint une photo de moi avec l'armée française...
 
Et pour la taille de mes mails je ne sais pas non plus qui vous êtes...
 
Sixte Fiorucci
 
 
TOUJOURS DE "SIXTE FIORUCCI" (quelques temps plus tard):
 
 
Et si mes mails sont courts c'est tout simplement que je souhaite rapidement me rendre sur place. Et mon photographe m'avait dit de faire une adresse avec une autre identité. Inscrivez-vous sur facebook ou faites ce que je vous ai dit avec google.
Préférez-vous m'appeler?
 
REPONSE DE BELEMGOTO Macaoura
Oui. Laissez-moi votre numéro de téléphone et je vous appelle.

REPONSE DE "SIXTE FUORUCCI" : (Il me laisse un numéro de téléphone de France commençant par 06...., que je ne communquerais pas volontiers).
 
REPONSE DE BELEMGOTO :
 
 
Salut !
 
Vous n'avez pas une ligne fixe s'il vous plaît ? C'est cher un téléphone portable, et en cas où le réseau passe mal, on perd du temps. Si vous voulez un entretien, mieux vaut le faire sur une ligne fixe.
 
A bientôt et au plaisir de vous avoir en ligne.
 
REPONSE DE "SIXTE FUORUCCI" :
Comme tout bon journaliste (qui ne gagne pas bien ses sous) non! donnez moi un rdv téléphonique sur une ligne sécurisée (type cabine) ou fixons nous un rdv de votre choix(bien évidemment je vous rappelle). Je suis blanc donc non tchadien. Je viendrais avec un photographe de SIPA et un journalsite de Paris Match. Il y a un an j'ai compris que la population était selon le directeur du meridien qu'à 10 % en soutient du gouvernement. Appelez moi, ensuite bien entendu, je vous rappelle. Je comprends votre méfiance et si de mon coté je me trompe (sur vous) il me suffira de ne point me rendre dans votre pays. Ma volonté est de faire mon job et je vous le répète j'ai adoré votre article. Et la seule ligne fixe que j'ai n'est absolument pas communicable. Soyons sereins et pour preuve je vous ai donné mon numéro...
Au plaisir de vous lire
Sixte Fiorucci 

QUESTION DE BELEMGOTO :
 
Vous êtes Français ?
 
REPONSE DU JOURNALISTE :
 
Oui je suis Français...Est-ce un problème?
 
 
Sixte Fiorucci
 
REACTION DE BELEMGOTO :
 
STOP ! Il faut arrêter de me prendre pour un idiot.
 
 
REACTION DE "SIXTE FIORUCCI" :
 
 Je ne sais pas très bien à quoi vous jouer.
 
Dommage si c'étiez bien vous l'auteur de ce papier.
 
Moi je ne cherche pas à vous entourlouper je vous ai donné tous les gages. Rien ne vous empêche de m'appeler d'une ligne sécurisée.
 
Bonne journée
 
Sixte Fiorucci
 
FIN D'ECHANGE DE MAILS.
 
 
COMMENTAIRES :
 
Ce monsieur se serait présenté simplement comme un frère Tchadien qui souhaiterait faire ma connaissance, je serai tenté d'aller à sa rencontre. Mais il s'y est très mal pris.
 
J'ai refusé d'aller voir un tel type pour plusieurs raisons :
 
La première est que je ne cherche pas à être populaire. Je suis un Tchadien, excédé par la situation chaotique qui perdure dans mon pays et dont on ne voit pas encore d'issue. Il tente de me pieger en parlant d'un photographe de Paris Match...
 
Un vrai journaliste n'agit pas ainsi. Le vrai journaliste ne prend pas un article d'un quidam sur internet et essaie de  le contacter par la suite. Un vrai journaliste qui collabore avec Paris Match s'interesse à des personnalités de renom. Il se précipitera sur un Yorongar, ou un Saleh Kebzabo, ou un Lol Choua... ou un Nouri ou un Timane Erdimi. Mais je suis trop minable pour qu'un journaliste qui se respecte s'intéresse à moi quelles que soient les idées que je défends. Partant de cette constatation, notre journaliste est un vrai faux journaliste.
 
Un vrai journaliste laisse des coordonnées précises, y compris son adresse avec un numéro de téléphone fixe. Un vrai journaliste ne me demandera pas de taper su Google pour vérifier s'il est un vrai ou un faux.
 
Par ailleurs, le français écrit par ce vrai-faux journaliste est un français de combattants des FAN. A la question de savoir s'il peut me donner son numéro de téléphone fixe, il écrit : "comme tout bon journaliste (qui ne gagne pas bien ses sous) non".     Qu'est-ce qu'il veut dire par : "un bon journaliste qui ne gagne pas bien ses sous ?". Jamais un journaliste Français ne s'exprimerait dans un français aussi boiteux.
Relisons son dernier message (copié-collé) : "Je ne sais pas très bien à quoi vous jouer.
 Dommage si c'étiez bien vous l'auteur de ce papier.
 Moi je ne cherche pas à vous entourlouper je vous ai donné tous les gages. Rien ne vous empêche de m'appeler d'une ligne sécurisée".
 
Qu'est-ce que notre "journaliste" veut dire par là ? Moi, Belemgoto, je suis l'auteur d'un article et non d'un papier !?!?
 
Tout cela dit, il reste à savoir quel serait cet individu qui cherche à me localiser par téléphone, à défaut de me rencontrer. Quel est ce journaliste qui m'invite à m'inscrire sur Facebook ? Quel est ce journaliste qui me demande de ne pas m'inquiéter, d'avoir confiance en lui ? Il me dit qu'il n'est pas un agent secret. Pourquoi alors refuse-t-il de me donner un numéro de téléphone fixe ? Pourquoi me demande-t-il de l'appeler à partir d'une ligne sécurisé ? On peut se poser plusieurs questions sur la démarche de notre "journaliste".
 
Par peur de me tromper, je ne désignerai pas de suspect. Je risque de désigner des personnes innocentes. Ce qui est certain, c'est que cet individu est Tchadien, partageant l'idéologie et les pratiques horribles du CCFAN. C'est un combattant des FAN avec son français et sa façon de faire. Je porte simplement cette affaire à la connaissance des internautes Tchadiens qui s'expriment ouvertement sur la situation de leur pays. Des individus mal intentionnés veulent nous faire taire par tous les moyens. Nous avons trop souffert dans ce pays et nous ne reculerons devant rien ! Rien ne nous fera reculer. Nous refusons de prendre la kalachnikov. Le stylo est notre arme, parce que nous croyons que la solution au problème tchadien ne se trouve pas au bout du fusil. Entre frères, nous devons nous dire la vérité en face, même si certaines vérités sont blessantes. Je continuerai, de mon vivant, à dénoncer l'idéologie du CCFAN qui prône la guerre permanente au Tchad. J'en ai marre. J'ai envie de respirer un air de paix. J'en ai marre de vivre avec la hantise permanente de la guerre... J'en ai marre d'apprendre que les éléments d'un tel... ont pris telle localité. J'en ai marre d'apprendre qu'un tel a regagné la rébellion tandis qu'un tel s'est rallié au régime de N'Djaména. Si certains de mes propos sont de nature à heurter certaines sensibilités, je m'en excuse. Mais je ne peux m'empêcher de m'exprimer comme quelqu'un qui en a vraiment...marre ! Celui qui n'est pas d'accord avec ce que j'écris n'a qu'à prendre sa plume pour réfuter mes arguments, au lieu de chercher à me voir. Pourquoi faire ?
 
 Je rêve d'une espèce de "Vérité et Réconciliation " à la tchadienne. Je crois fermement que c'est la seule issue pour ramener une paix définitive au Tchad.
 
BELEMGOTO Macaoura