Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Lundi 9 février 2009: Tchad – un cocktail explosif!  Dr Djimé Adoum, tchadnews – sahelien@hotmail.com

A cause de la propension des tribus tchadiennes à confisquer le pouvoir et celle du monde qui les entourent, le temps est plus que jamais arrivé de venir au soleil et de discuter ensemble de l’avenir du pays.  Les deals dans l’ombre ne nous intéressent plus !

Pour comprendre le concept du cocktail explosif et ses implications très graves pour la survie du peuple tchadien, nous essaierons de poser quelques questions, surtout celles liées aux cris de détresse, aux intrigues, aux suspicions et au repositionnement.  Le pays traverse des multiples zones de perturbation socio-économiques et politiques.  Nous avons l’appréhension que ces perturbations posent de très graves problèmes pour le peuple tchadien.  Nous insistons sur le fait que c’est à nous de jouer pour la survie du pays.  Allons-y voir ensemble de quoi nous parlons.

Prenons par exemple les cris de détresse lancés par M. Djondang publiés sur bon nombre de sites tchadiens.  Voici un extrait « C’est fort des expériences douloureuses passées et de leurs mécanismes géniteurs que nous prendrons ce risque, car il y a eu trop de sang inutile, trop de folies stupides en trois décennies d’histoires et d’aventures publiques au Tchad. »

Les intrigues: Jusqu’à récemment, le leadership des politico-militaires s’articulait autour du Gl Mahamat Nouri.  Après mille et une conclaves, c’est Timan Erdimi qui est choisi comme leader de l’Union des Forces de la Resistance (UFR).  Peu importent les mobiles, les langues ont commencé à se délire.  Les commentaires anonymes sur les blogs en disent beaucoup.  Des tas d’opinions ont vu le jour et ce n’est que le début.   Selon certaines sources, le Gl Mahamat Nouri n’aurait pas réussi à faire l’unanimité de tous les chefs maquisards.  Après moult tracasseries, le choix est porté sur M. Timan Erdimi.  Certains avançaient que le choix de M. Erdimi est lié au fait que les parents de ce dernier sont nombreux autour de son tonton, le Président Deby.  Selon cette hypothèse et pour s’assurer de la victoire, les parents de ce dernier ne tarderaient pas à lâcher l’occupant du Palais rose pour Timan pour conserver le pouvoir.

Les suspicions: Beaucoup d’observateurs ont conclu que les tentatives de renversement du Président Deby ont échoué à cause des suspicions qui entourent les politico-militaires.  Alors que chacun jurait vouloir ramener la paix et la démocratie au Tchad, les ambitions personnelles et mal placées émergent à la porte du Palais rose.  Nous citons comme exemples les tentatives du 13 avril 2006 du Gl Mahamat Nour et celle du 2 et 3 février du Gl Mahamat Nouri et de M. Timan Erdimi.

Le repositionnement: En évoquant le concept “de l’égoïsme des petits dieux” le Dr. Lyadish Ahmed nous rappelle tout simplement que les dinosaures politiques n’ont aucunement l’intention de former et de laisser la place à la jeunesse qui serait plus en avance sur ses ainés quand aux défis du monde contemporain. Ces dinosaures insistent et par le biais de l’Accord du 13 août trouvent un malin plaisir de dire qu’il y a des problèmes et qu’ils ont trouvé des solutions à ces problèmes.  Il suffit qu’ils s’organisent et présentent un travail cohérent au chef de l’état.  Oublions ce qu’ils ont fait de la démocratie consensuelle et participative.  En d’autres termes, que le pays s’enfonce davantage, les dinosaures verraient d’un mauvais œil le besoin de laisser la place à la jeunesse.  C’est à celle-ci de savoir défendre ses intérêts. 

De tout ce qui précède, nous craignons que le pays soit loin de sortir du cauchemar pour deux raisons essentielles.  Voici quelques scenarii qui risqueraient de rendre le cocktail explosif.

Première hypothèse: à cause de la diversité et du désir mal placé de confisquer le pouvoir, les rois de guerre se rentreront dedans des qu’ils auront gagné du terrain face à l’armée régulière.  Il y a risque de somalisation !

  • Comment se justifie le fait que juste quelque moments après la création de l’UFR, les combines et intrigues battent leur plein et entrainent la fissure du FSR du Colonel Soubiane? 
  • Pourquoi l’aile dissidente dirigée par le Capitaine Ismail Moussa et le Dr. Ali Gaddaye a t’elle vite fait de rejoindre la nouvelle structure? 
  • Pourquoi le General Nouri ne dit pas un seul mot et que 52 membres de l’UFDD ont déjà rejoint l’armée régulière selon le site de la Présidence? 
  • Que veut dire le blog Chari quand il se pose la question de savoir si le Gl Nouri n’aurait-il pas lâché Soubiane? 
  • Que fait le président de l’UFR devant tout ce bouillonnement?
  • Pourquoi l’UFR est elle dévolue de méridionaux?

Deuxième hypothèse: les « roitelets sans cour ni jeunesse militante dans « l’égoïsme des.petits dieux » continueront à amuser la galerie jusqu’à leur dernier souffle.    La jeunesse qui ne trouve pas son compte risquerait de compromettre davantage son avenir.

  • A quelle comédie jouent tous ceux qui sont dans « l’égoïsme des petits dieux » et quel acte veulent-ils nous faire témoigner ?
  • Quel mécanisme mettront-ils en place pour s’assurer de la fiabilité des résultats issus des urnes ?
  • Quels seraient les méthodes de recours au cas où les résultats ne répondraient pas aux normes ?

Troisième hypothèse : les gouvernants trouvent plus commode de garder le pays dans son état actuel.  Ceux qui tournent autour de la chose publique ne se soucient pas du tout de l’utilisation judicieuse des fonds publics pour développer le pays. 

  • Jusqu'à quand la population peut-elle supporter cette paupérisation ?
  • A quelle comédie jouent tous ceux qui sont dans « l’égoïsme des petits dieux » et quel acte veulent-ils nous faire témoigner ?
  • Sous telles conditions, les tchadiens peuvent-ils espérer à un avenir meilleur ?

Voici autant de questions qui méritent tant de réponses.  Les temps sont très graves et c’est au peuple tchadien de prendre sa destinée et ce n’est qu’en étant au soleil que nous pouvons nous faire bien entendre et d’un commun accord jeter les bases d’un pays juste, paisible et prospère.