Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

REPUBLIQUE  DU  TCHAD                                                     

Unité-Travail-Progrès                                                                     

  Front  d’Action  Commun                                                               

           F.A.C                            

La 1ère armée du Frolinat

Volcan

Frolinat Original

Mouvement des Militants Tchadiens

Révolution Populaire pour le Salut du Tchad


 

 

 



             

Préliminaire de la réconciliation nationale pour le dénouement de la crise politique tchadienne.


 

M.Abdoulaye Fadali Ali,
Vice-Président du FAC
établi à Géneve-Suisse


Le statu quo qui persiste au Tchad en situation de politique irrégulière, plonge le pays dans une  guerre civile permanente qui  se transforme en un mauvais avenir, pour la génération future aux risques d’être une guerre tragique et incontrôlable, si l’on veut tirer la conclusion, dans le respect de l’humanité.

 

La pacification est la meilleure de chose, son utilité est nostalgique en connaissance de cause, mieux vaut prévenir que guérir.

 

Car c’est le peuple tchadien, qui paye et qui payera lourdement tribut dans ce conflit armé tchadien, entre les fils d’un même pays et au fil du temps, le conflit armé s’aggrave avec les actualités de l’heure .

 

Les interventions cyniques voire diaboliques ne se traduisent que par les complications des faits dans cette situation sombre.

Bref, dans cette optique, il est préférable de rétablir la paix, la justice et la stabilité, le recueil du Manifeste de l’opposition armée est le résultat des analyses de l’ensemble du problème tchadien en lui-même, vis-à-vis de l’extérieur et notamment avec les pays voisins.

 

Il n’y a pas d’autres issues, si l’on veut que coûte que coûte arriver au but,  revivre les institutions démocratiques et mettre un terme à cette guerre civile, rien n’est possible pour conquérir l’unité nationale et lui rendre honneur afin de reconstruire le pays, le chemin à parcourir serait illuminé et en même temps que le spectre de la guerre, sera définitivement effacé.

 

 

En tout état de cause, pour remédier à cette situation catastrophique de circonstances aggravantes, il est nécessaire de rester dans la légalité et le consensus de la nation, et donner comme preuve la tenue d’une Table ronde, en mettant un terme à tout cela qui barre la réalité, ou tous les mouvements politico-militaires créés à cause de ces interventions malheureuses de l’ancienne puissance colonisatrice, qui devraient être abolis sans ambiguïté, et la réponse se retrouve ensemble dans une rencontre de réconciliation nationale globale à laquelle fait partie tous les antagonistes, partis politique représentatifs de la partie civile, des syndicats nationaux pour qu’une solution réelle dans un consensus soit retrouvé aux milieux de cet atmosphère périlleuses des situations abusives où le Gouvernement qui assume cette responsabilité politique et militaire montrée du doigt, doit tout faire  pour décharger ce lourd fardeau historique postcolonial qui lui incombe dans l’histoire de l’Afrique centrale, après le referendum de 28 septembre 1958 lancé par le Général De Gaulle.

                   

Outre pour désenflammer ce conflit et éviter l’internationalisation, il est de nature à savoir d’où vient le mal, puisque les racines du conflit tchadien est au Tchad et non à l’extérieur comment certains le pensent.

Les changements des institutions de la République à des fins politiques exorbitants pour s’enrichir sont crées par le régime d’ Idriss Deby Itno, depuis sa prise du pouvoir.

 

La pomme de discorde se trouve à l’intérieur et non à l’extérieur de l’Etat, le chemin de la démocratie est encore très loin pour l’atteindre, car tous  mis sur l’index, et aucun indice d’avancement, les libertés d’expressions sont sous surveillance autoritaire, les payements des salariés avec beaucoup de la gesticulation pour arriver à obtenir satisfaction à cause de la mauvaise gestion administrative et financière dans la fonction publique .

 

                 La lutte continue , Vive une république libre.

                                                                                                                                

                 Fait à Genève, le 24 janvier 2009                                                                      

Pour le conseil suprême FROLINAT-1ère Armée

 

Abdoulaye Fadali Ali

Vice-président F.A.C