Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Soudan: un groupe rebelle prend le contrôle d'un secteur du Darfour


Le Mouvement justice et égalité (JEM), un important groupe rebelle du Darfour, a pris "le contrôle total" d'une zone de cette région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre civile, a indiqué dimanche la force conjointe ONU-Union africaine (Minuad). 
Arko Mini Minawi
Chef rébelle du Darfour,
leader du SLA


Le JEM et la faction de l'Armée de libération du Soudan (SLA) dirigée par Minni Minawi, seul groupe rebelle ayant signé un accord de paix avec les autorités soudanaises, se sont affrontés au cours des derniers jours dans le secteur de Muhajaria au Darfour-Sud, un fief de la SLA. Les positions du JEM dans cette région avaient également été bombardées mercredi par l'aviation soudanaise.


Le JEM a pris "le contrôle total" de Muhajaria au terme des combats, a confirmé dans un communiqué la Minuad après que les rebelles eurent revendiqué la victoire.

Ces affrontements ont causé des morts et des blessés parmi la population civile de Muhajaria qui a été exposée à un "niveau de violence jamais vu dans cette ville", a déclaré ce week-end le coordinateur humanitaire de l'ONU au Soudan, Kenro Oshidari.

Un camp d'aide humanitaire a été brûlé et six employés de l'ONU ont été blessés et transportés à Nyala, chef-lieu du Darfour-Sud, a précisé M. Oshidari.

"Les hostilités doivent prendre fin afin que les travailleurs humanitaires puissent reprendre leur travail" dans cette zone de quelque 30.000 habitants, a-t-il souhaité.


Des soldats de la Minuad patrouillaient dimanche dans ce secteur.

"Des informations récentes indiquent que l'Armée de libération du Soudan se regroupe pour une contre-attaque à Muhajaria", a averti la Minuad.

La guerre civile au Darfour a fait jusqu'à 300.000 morts depuis 2003, selon l'ONU, 10.000 selon Khartoum.

Elle opposait à ses débuts des mouvements rebelles à des milices arabes armées, alliées à Khartoum, mais la rébellion s'est scindée depuis en de multiples groupes qui s'affrontent entre eux.