Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis quelques jours, les informations qui circulent entre Paris, Londres et attérissent à la rédaction de notre blog, font état du désire de plus en plus ardent du Général Idriss Deby Itno envers le colonel Adouma Hassaballah.
Pourquoi un tel intérêt pour Adouma ?

Tout le monde est sans savoir que souvent lorsque Idriss Deby sent une menace quelque part, il ne lésine pas sur les moyens pour rallier à prix d'or ses adversaires et les neutraliser, une fois auprés de lui.

Nous avons un bel exemple avec le cas du capitaine Mahamat Nour  Abdelkerim, ancien leader du Front Uni pour le Changement (FUC), dont, Idriss Deby et le colonel Khadhafi, ont déboursé des milliards pour débaucher et le faire rentrer au bercail.

A peine quelques mois, seulement de lune de miel avec Idriss Deby, le capitaine Nour s'est retrouvé dans les graves ennnuis.

 Où est-t-il aujourd'hui?
N'est-ce pas dit-on dit souvent que chat échaudé,craint l'eau froide

Aujourd'hui, nous apprenons de façon incessante qu'Idriss Deby serait sur les traces du leader de l'Union des Forces pour le Changement Démocratique (UFCD), qui répresenterait comme tout autre groupe armé de l'est du Tchad, une des menaces militaire  à son pouvoir.

Nos sources parlent autant de promesses qui seraient faites par Idriss Deby à l'intéressé, entre autre ; le poste de Chef d'Etat Major Général aux armées tchadiennes.


Mais, qui sont-t-ils les racoleurs?

Le nom du Premier ministre Youssouf Saleh Abbas et celui d'un cadre à la SOTEL Tchad, reviennent sans cesse dans les bouches de nos interlocuteurs.

Pourquoi Youssouf Saleh Abbas et ce cadre de la SOTEL jouent-t-ils ce rôle de rapprochement entre Idriss Deby et le colonel Adouma Hassaballah?
Peuvent-ils lui garantir la moindre sécurité?

Visent-ils un objectif en faisant rallier Adouma au régime de Deby?

Pourquoi prennent-ils un tel risque d'une  affaire aussi scabreuse?

Par Makaila Nguebla